Comment diffuser la permaculture pour tous? / How to make permaculture worldwide?

Comment changer le monde? Quand on est conscient de ce qu'il faut changer, cela peut paraître un obstacle infranchissable. David Holmgren, co-fondateur de la permaculture, un concept qui a fait le tour du monde et continue de faire des émules, répond à cette question sur la diffusion de ce concept dans le monde.

 

How to change the world? When one is aware about what needs to be changed, it can appear daunting. David Holmgren, co-founder of the Permaculture, a concept that has toured the world and continues to change the world one mind at a time, answers to this question on how to make it worldwide.

Plus d'information / More information

Fiche-lieu / Venue datasheet:

Melliodora - David Holmgren Permaculture center

 

Autres articles réalisés sur le lieu / Other articles made on-site:

What is permaculture? - David Holmgren

Tagasaste - A leguminous tree - David Holmgren 

 

Website:

Hepburn Permaculture David Holmgren

 

0 commentaires

Qu'est-ce que la permaculture / What is permaculture?

La permaculture est devenu un mot à la mode ces derniers temps. mais qu'en est-il réellement? Quoi de mieux que de le découvrir de la bouche du co-fondateur de la permaculture, David Holmgren et d'un praticien australien, John Champagne, qui en a plus de 30 années d'expérience?

 

Permaculture is quite the buzz word lately, but really what is it about? How better than to discover this from the mouth of the co-founder of permaculture, David Homlgren and from Jhon Champagne, who has been practicing it for more than 30 years?

Plus d'information / More information

Fondamentaux de la Permaculture / Permaculture Fundamentals

Tout d'abord et le plus important, l'éthique de la permaculture, ses valeurs fondamentales qui précèdent toute réflexions de design :

 

Soin de la terre (du sol, des forêt et de l'eau)

Soin des humains (de soi-même, de ses proches et de la communauté)

Partager justement (limiter la consommation et la reproduction, redistribuer les surplus)

 

De là en découle naturellement une critique de la société moderne « développée » qui ne soutient pas, voir va à l'encontre, de ces valeurs.

 

«Ce même système de pouvoir qui extrait et exploite les moins puissants, apaise le milliard de gens des classes moyennes, la plupart dans l'hémisphère Nord, dans la complaisance avec des coûts bas et même en réduction par rapport au revenu moyen, de la nourriture, de l'énergie et autres biens essentiels. L'échec du marché globalisé à transmettre les signaux de tarissement des ressources et de dégradation de l'environnement a isolé les consommateurs du besoin de développer des façons de vivre plus auto-suffisantes, et désengager la motivation pour des politiques publiques qui auraient pu aider à ces adaptations nécessaires. La marée de biens de consommations nouveaux et pas chers a stimulé la consommation à un point de super-saturation, alors qu'en même temps les mesures sociales et de bien-être ne font que perdre du terrain depuis leur pic dans les années 70.

L'acceptance lâche de la croissance économique à tout prix et les puissants intérêts établis des corporations et des gouvernements, qui ont à perdre dans ce genre de transition, rend claire la nature radicalement politique de l'agenda de la permaculture.» citation tirée du livret Essence of Permaculture de David Holmgren

 

Ensuite les 12 principes fondateurs qui encadrent la réflexion de design de tout projet en permaculture – ils sont accompagnés de proverbe qui visent à prévenir le lecteur :

  1. Observer et interagir – La beauté est dans les yeux de celui qui regarde

     

  2. Collecter et stocker l'énergie – Faites le foin quand le soleil brille

     

  3. Obtenir une production – On ne peut pas travailler le ventre vide

     

  4. Appliquer l'auto-régulation et accepter les retours – Les pêchés du père reposent sur les enfants jusqu'à la septième génération

     

  5. Utiliser et valoriser les ressources et les services renouvelables– Laisser la nature suivre son chemin

     

  6. Ne pas produire de déchets – Ne pas gâcher, ne pas vouloir / Une réparation à temps en épargne neuf plus tard.

     

  7. Concevoir du motif au détail – L'arbre cache la forêt

     

  8. Intégrer plutôt que séparer – Plus on est de fous, plus le travail est léger

     

  9. Utiliser des solutions petites et lentes – Le plus gros ils sont, le plus dur ils tombent / Lent et certain gagne la course

     

  10. Utiliser et valoriser la diversité – Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier

     

  11. Utiliser les bordures et valoriser le marginal – Ne pensez pas que vous êtes dans le bon chemin juste parce que c'est un chemin très utilisé

     

  12. Utiliser de façon créative et répondre au changement – Une vision n'est pas voir les choses comme elles sont mais comment elles seront

Bien sûr chaque principe s'explique de façon plus longue afin d'en comprendre l'utilisation.

 

 

Pour en savoir plus : les livres de David Holmgren sur le sujet

First of all and the most important, the ethics of permaculture, its fundamental values that precedes any thoughts about design :

 

Care for the earth (husbands soil, forests and water)
Care for the people (look after self, kin and community)
Faire share (set limits to consumption and reproduction, and redistribute surplus)

 

From there naturally stems a critic of the modern « developped » society which does not support, or even goes against, those values.

 

« The same system of power that extracts and exploits the less powerful, soothese the billion or so middle-class people, mostly in the North, into complacency with low, and even falling costs relative to average incomes, of food, water, energy and other essential goods. This failure of global mrakets to transmit signals about resource depletion and environmental degradation has insulated consumers against the need for developing more self-reliant lifestyles, and disabled the drive for public policies which might assist these necessary adaptations. The flood of new and cheap consumer goods has stimulated consumption to a point of super-saturation, while at the same time measures of social capital and wellbeing continue to fall from peaks in the 1970's.

The craven acceptance of economic growth at all costs, and the powerful established corporate and government interests, which stand to lose power from such a transition, makes clear the radical political nature of the permaculture agenda. » quoted from « Essence of Permaculture » by David Holmgren

 

 

Then the 12 fundamental principles which frame the design of any permaculture project – they are associated with a traditional proverb that emphasises the negative or cautionary aspect of the principle :

 

  1. Observe and interact – Beauty is in the eye of the beholder

     

  2. Catch and store energy – Make hay while the sun shines

     

  3. Obtain a yield – You can't work on an empty stomach

     

  4. Apply self-regulation and accept feedback – The sins of the fathers are visited on the children unto the seventh generation

     

  5. Use and value renewable ressources and services – Let nature take its course

     

  6. Produce no waste – Waste not, want no / A stich in time saves nine

     

  7. Design from patterns to details – Can't see the forest for the trees

     

  8. Integrate rather than segregate – Many hands make light work

     

  9. Use small and slow solutions – The bigger they are, the harder they fall / Slow and steady wins the race

  10. Use and value diversity – Don't put all your eggs in one basket

     

  11. Use edges and value the marginal – Don't think you on the right track just because it's a well-beaten path

     

  12. Creatively use and respond to change – Vision is not seeing things as they are but as they will be

 

 

 

 

Of course each principle has a longer explanation in order to understand its use.

 

 

For more information : Books of David Holmgren on the topic


0 commentaires