Thé de compost de vers / Worm compost tea

Découvrez avec Ariane qui reprend les explications de Wayne de Smallfry Wines pour son thé de compost de déjections de vers préparé en biodynamie pour fertiliser ses vignes.

 

Discover with Ariane who recounts the explanations from Wayne of Smallfry Wines for his worm compost tea, prepared in biodynamy to fertilise his vineyards.

Lire la suite 0 commentaires

Vermicomposting de déjections humaines / Humanure Worm-based composting

Découvrez avec John Champagne, de Brogo Permaculture Gardens, comment utiliser les déjections humaines pour en faire un fertilisant puissant à l'aide de vers de terre.

 

Discover with John Champagne, of Brogo Permaculture Gardens, how to create a powerful fertiliser using humanure thanks to worms.

Lire la suite 0 commentaires

Compost temperature & vers de terre / worms

Découvrez avec Lee de la Finca Bona Fide, Nicaragua, le contrôle de la température du compost et le rôle des vers de terre.

 

Discover with Lee of Finca Bona Fide, Nicaragua, how to control the temperature of a compost and the role of the worms.

Lire la suite 0 commentaires

Semolina Fermentada du Costa Rica - Recette / Recipe

Recette extraite et traduite d’un manuel de cours pour maraîchage biologique au Costa Rica : Tecnicas de produccion organica, by Ing. J Roberto Chacon Montero

 

Bienfaits attendus :

  • Aide à digérer les matériaux fibreux et ligneux (fibre de coco, rameaux, feuilles dures)
  • Permet de reproduire les lactobacillus

 

Recipe extracted and translated from a course manual to train in organic agriculture in Costa Rica : Tecnicas de produccion organica, by Ing. J Roberto Chacon Montero

 

 

Expected benefits :

  •  Helps to digest fibrous and woody material (coco fibers, shoots, hard leaves)
  • Enables lactobacillus reproduction

Ingrédients :

  • 4L d’eau
  •  6kg de semoule
  • 10- 15 piments entiers
  • 2 oignons épluchés
  • 2 têtes d’ail pelées entières
  •  2 carottes coupées au milieu
  •  3 petits pains
  •  3 onces de sel (85g)
  • 2 cuillères de yaourt naturel
  • 1 pastille de levure
  • 1 bidon en plastique de 15 à 20L

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mélanger les ingrédients avec une cuillère en bois. Fermer le bidon. Mélanger 5 min par jour pendant 5-6 jours.

 

Dans la recette du lactobacillus, remplacer le lait de riz par ce mélange pour favoriser sa multiplication.

 

Un thé de semolina fermentada se prépare avec 100L d’eau pour 1 sac de semolina dans un bidon de 200L. Il faut le mélanger une fois par jour pendant 3 jours puis l’ajouter au compost.

 

Ingredients :

  • 4L water
  • 6kg of semolina
  • 10-15 whole hot peppers
  • 2 peeled onions
  • 2 garlic heads peeled and whole
  • 2 carrots cut in half
  • 3 small sweet bread
  • 3 onces of salt (85g)
  • 2 spoons of natural yoghurt
  • 1 yeast tablet
  • 1 plastic container of 15 to 20L

Mix the ingredients with a wooden spoon. Close the container. Mix it 5min per day during 5-6 days.

 

In the lactobacillus recipe, replace the rice milk with that mix to increase multiplication.

 

A tea of fermented semolina is prepared with 100L of water for 1 bag of semolina in a 200L container. It needs to be mixed once a day for 3 days and then added to the compost.


Lire la suite 0 commentaires

Lactobacillus du Costa Rica - Recette / Recipe

Recette extraite et traduite d’un manuel de cours pour maraîchage biologique au Costa Rica : Tecnicas de produccion organica, by Ing. J Roberto Chacon Montero

 

Le lactobacillus permet un apport de calcium, phosphore et potassium. Il prévient les mauvaises odeurs et accélère la décomposition. Il permet également de prévenir certains maladies fongiques telles que le fusanium (tomate), la rhizoctonia, Mal de Talluelo.

 

Il faut l’ajouter au compost pour aider et prévenir

Recipe extracted and translated from a course manual to train in organic agriculture in Costa Rica : Tecnicas de produccion organica, by Ing. J Roberto Chacon Montero

 

The lactobacillus brings calcium, phosphorus and potassium. It prevents bad smells and accelerates decomposition. It also prevents certain fungal diseases such as fusanium (tomato), rhizoctonia and Mal de Talluelo.

 

 

It should be added to the compost to help and prevent.

 


Préparation :

 

Il faut conserver de l’eau de riz lavé dans une bouteille fermée pendant 2-3 jours.

 

Dans une bouteille de 2L, mélanger 100mL de ce liquide avec 1L de lait entier et le placer dans un lieu obscur.

 

Trois couches se forment, la crème au-dessus, le petit lait où se trouve le lactobacillus et au fond l’asiento ou le cuajo qui sont la présure du lait.

 

Mélanger ensuite dans un récipient opaque en proportions de un pour un, de la mélasse et du lactobacillus.

 

L’utilisation pour les tomates se fait de la façon suivante : 100 à 200cc pour 16 à 18L d’eau.

 

Preparation :

 

Keep in a closed bottle for 2-3 days the water used to rince rice.

 

In a 2L bottle, mix 100mL of this liquid with 1L of whole milk and place it in a dark place.

 

Three layers are appearing. Above, the cream, then the whey where the lactobacillus resides and at the bottom the Asiento or Cuajo which is the rennet.

 

With one to one proportions, mix the molasses and the lactobacillus in an opaque container.

 

For tomatos, dilute the mix 100 to 200cc for 16 to 18L.


Lire la suite 0 commentaires

Compost du Costa Rica - Recette / Recipe

Recette extraite et traduite d’un manuel de cours pour maraîchage biologique au Costa Rica : Tecnicas de produccion organica, by Ing. J Roberto Chacon Montero

 

« Plus qu’un amendement, le compost est un améliorateur du sol. »

Recipe extracted and translated from a course manual to train in organic agriculture in Costa Rica : Tecnicas de produccion organica, by Ing. J Roberto Chacon Montero

 

"More than a fertilizer, compost is a bonifier of the soil."

 


Il se compose essentiellement de 3 matériaux :

  1. Du carbone apporté par le matériel fibreux des plantes
  2. De l’azote apporté par le fumier de volaille ou de cheval
  3. De l’énergie pour la reproduction des micro-organismes apporté par de la mélasse

Les proportions sont 3 parts de carbone pour chaque part d’azote.

 

Pour accélérer la préparation de compost, il est possible d’y ajouter des lactobacillus ou un thé de semolina fermentada.

Le carbone peut être apporté par :

 

  • Les feuilles tombées
  • Les restes de cultures
  • Broussailles de café
  • Maïs
  • Chaume de haricots rouges, de maïs ou de riz
  • Paille et son de riz
  • Fibre de coco
  • Bagasse de canne à sucre (résidu après extraction du suc composé essentiellement de cellulose)
  • Tailles et feuilles d’arbres à feuilles caduques, de bananiers et de plants de banane plantain (8cm max) 

L’azote peut être apporté par :

  •  Excréments d’animaux (poule, porc, vache, chèvre, cheval, lapin)
  • Reste de plantes légumineuses (haricots rouges, pois d’angole, arachide de pinto, poireau, guaba/sucrin)

 L’énergie peut être apportée par :

  •  De la mélasse
  • De l’eau sucrée
  • Du sirop d’agave
  • Jus de canne à sucre

La préparation du tas se fait de la même façon que pour le Bokashi. L’énergie nécessaire est faible. Il est important de ne jamais le laisser sécher !

 

Le tas doit faire 1m de haut et doit être retourné une fois par jour pendant 8 jours. La température doit être maintenue entre 60°C et 70°C.

 

Le compost est prêt quand il prend une couleur café sombre et une bonne odeur.

On peut aussi fermenter la terre avec du Bokashi, de la terre, du son de riz, de la mélasse et de l’eau. Ca permet de préparer la terre avant de semer dedans. Ca dure 16 jours.

 

On fait le tas le plus haut possible pour obtenir une haute température et on recouvre tout en laisser l’air circuler. A partir du 9e jour, retirer la couverture et laisser tranquille jusqu’au jour 16.

 

 

Le terreau ainsi obtenu peut être utilisé pour faire des semis.

Pour faire pousser les plantes, il n’y a pas que le NPK ! De la farine de pierre peut être utilisée pour nourrir le sol de tous les minéraux. Apporter environ 200 à 400g par m² tous les 5 ans.

 

Dans le Bokashi ou le compost, mettre 1kg de farine de pierre pour chaque sac de fumier utilisé.

On peut y ajouter diverses plantes pour favoriser certains éléments :

  • Calcium : arnica, racine de céleri
  • Magnesium : ananas, mangue, matapalo (figuier étrangleur)
  • Fer : Menthe, anis, radis, épinard
  • Silice : queue de cheval, orties, son de blé
  • Potassium : camomille, banane
  • Azote : feuilles de légumineuses
  •  Phosphore : grain de maïs, de riz

It is essentially composed of 3 material :

  1. Carbon brought by the fibrous material of the plants
  2. Nitrogen brought by poultry or  horse manure
  3. Energy for the reproduction of micro-organisms brought by molasses

The proportions are 3 parts of carbon for each one of nitrogen.

 

To accelerate the preparation of compost, it is possible to add lactobacillus or a tea of fermented semolina.

The carbon can be brought by:

  • Fallen leaves
  • Culture remains
  • Coffee undergrowth
  • Corn
  • Thatch of red beans, corn or rice plants
  • Rice straw and bran
  • Coco fibers
  • Bagasse of sugar canes (residu after extraction of the sugar cane juice composed essentially of  cellulose)
  • Trims and leaves of  deciduous trees, banana plants and plantain banana plants (8cm max)

The nitrogen can be brought by :

  • Animal manure (chicken, porc, cow, goat, horse, rabbit)
  • Remains of  legumine plants (red beans, pigeonpea, peanut pinto, leek, guaba)

The energy can be brought by :

  • Molasses
  • Surgary water
  • Agave syrup
  • Sugar cane juice

 

Preparation for the pile is done the same way as for the Bokashi. The necessary energy is quite low. It is very important that it never dries out!

 

The pile should be 1m high and be turned over once a day for 8 days. The temperature has to be maintained between 60°C and 70°C.

 

The compost is ready when it takes on a dark coffee color and a good smell.

It is also possible to ferment the earth with Bokashi, some earth, rice bran, molasses and water. This allows the earth to be prepared before sawing into it. It takes 16 days.

 

The pile is made as high as possible to obtain a high temperature and then it is covered up while keeping a good airflow. From the 9th day, remove the cover and leave it be until day 16th.

 

The earth prepared like this can be used for sawing.

To grow plants, there is not only the NPK! Stone flour can be used to nurrish the soil of all necessary minerals. Bring about 200 to 400g by square meter every 5 years.

 

In Bokashi or compost, put 1kg of stone flour for each bag manure.

One can add various plants to favour certain elements :

  • Calcium: arnica, celery roots
  • Magnesium: pineapple, mango, matapalo (strangler fig tree)
  • Iron: Mint, anise, radish and spinach
  • Silica: horse tail, nettle, wheat gran
  • Potassium: chamomille, banana
  • Nitrogen: Legume leaves
  • Phosphorus: corn or rice grain

Lire la suite 0 commentaires

Bokashi du Costa Rica - Recette

Recette extraite et traduite d’un manuel de cours pour maraîchage biologique au Costa Rica : Tecnicas de produccion organica, by Ing. J Roberto Chacon Montero

 

Temps de préparation : 8 à 10 jours

 

Bienfaits attendus :

  • Reproduire en grande quantité des micro-organismes bénéfiques
  • Sa composition nutritive est très bonne
  • Stimule la croissance de la plante
  • Diminuer les populations de microorganismes pathogènes

Recipe extracted and translated from a course manual to train in organic agriculture in Costa Rica : Tecnicas de produccion organica, by Ing. J Roberto Chacon Montero

 

Preparation time : 8 to 10 days

 

Benefits :

  • Reproduce great quantities of good microorganisms
  • Its nutrients composition is very good
  •  It stimulates plant growth
  • It reduces the populations of pathological microorganisms

 


Ingrédients nécessaires :

  • 2 sacs (2x220 Lb = 100 kg environ) de terre récupérée sur les 10 premiers centimètres du sol et laisser la litière végétale présente
  •  1 sac de son de riz ou équivalent en apport de carbohydrate
  • 2 oz (= 60 grammes) de levure (farine)
  • 1 sac (220 Lb) de carbone végétal broyé
  •  1 sac de grain de riz
  • 1 sac de fumier de vache ou de poule
  • 2 litres de mélasse ou de sirop d'agave 

Matériel nécessaire :

  • 1 pelle
  • 1 thermomètre
  •  5 sacs

Procédure

  1. Disposer d’un local avec un toit et des murs pour éviter les courants d’air et que l’humidité ne s’accumule sur le sol
  2. Il faut une aire de 12m² pour la réalisation
  3. Tous les ingrédients doivent être broyés ou moulus le plus possible. Ceci aide les microorganismes à les consommer plus facilement
  4. Les ingrédients sont déposés en couches. Chaque couche est baignée de mélasse et d’eau. Il faut ensuite mélanger avec la pelle pour que le mélange soit homogène. Si nécessaire ajouter de l’eau.
  5. Le degré d’humidité adéquate se teste en prenant une poignée du mélange. Pas d’eau ne doit sortir quand on la serre dans la main mais la main doit être tachée et la poignée formé une petite boule qui se tient et se désagrège avec un petit coup.
  6. Une fois bien mélangé et avec un taux d’humidité correct, le mélange se met en tas qui ne doit pas excéder 35cm. La partie supérieure ne doit pas être en pointe et la superficie ne doit pas présenter de petits trous. Le matériel en tas doit être couvert avec plusieurs sacs de jute ou de nylon.
  7. Il faut noter la température du tas à partir du 2ème jour. Il faut retourner le mélange du tas avec la pelle pour l’aérer et baisser la température. Ceci se fait le matin et le soir. Si le soir, la température est supérieure à 70°C, il est recommandable de retourner le mélange également au milieu de la journée.
  8. Après avoir baissé la température en remuant le mélange, redonner sa forme initiale au tas
  9. La hauteur du tas diminue de 5cm chaque jour jusqu’à atteindre une hauteur de 15cm. Ceci est fait pour augmenter l’aération qui favorise le développement des microorganismes et évite que la température s’élève trop.
  10. Durant les retournements, il faut baisser la température jusqu’à atteindre la température ambiante.
  11. A partir du 4e jour, il faut découvrir le tas sauf si le refroidissement est trop grand et dans ce cas, le tas doit rester couvert jusqu’au 7e jour.
  12. A partir du 5e jour et jusqu’à la fin, ne retourner la terre qu’une fois par jour.
  13. Le produit est prêt à être utiliser à partir du 8e jour quand la température est égale à la température ambiante sinon il est possible de laisser le mélange encore 7 jours à mûrir.

Le produit final acquiert une couleur gris clair et une texture poudreuse. Il est possible de le stocker pour 3 mois dans un lieu sec, protégé du soleil, de la pluie et avec une bonne aération même si sa force se perd avec le temps

Necessary ingredients :

  • 2 bags (2x220Lb) of earth collected on the first 10cm of earth and leave the dead leaves and other organic material present
  • 1 bag of rice bran or equivalent in providing carbohydrates
  •  2 oz of yeast (flour)
  • 1 bag (220 Lb) of crushed vegetal carbon
  • 1 bag of rice grain
  • 1 bag of cow or chicken manure
  •  2 liters of molasses or agave syrup

Necessary tools :

  • 1 shovel
  • 1 thermometer
  • 5 bags

Process

  1. Have a place with a roof and wall to avoid strong air flows and that humidity cumulate on the ground
  2.  It requires a 12m² area for the proceedings
  3. All the ingredients need to be crushed or milled as best as possible. This helps the microorganisms to consume them.
  4. The ingredients are put down in layers. Each layer is soaked in molasses and water. Then mix everything with a shovel until the mix is homogenous. If necessary add water.
  5. The correct humidity level can be tested by taking a small amount of the mix in the hand. No water should come out when squeezing it in the hand but the hand needs to be stained and the mix to form a small ball which holds and then disintegrates with a small push.
  6. Once well mixed and with the correct humidity level, the mix is put into a pile that should not exceed 35cm high. The top part must not be a peak and the surface should not have small holes. The pile should be covered with several bags of nylon or jute.
  7.  Note down the temperature from the 2nd day onwards. Turn over the pile with the shovel in order to let some air in and bring the temperature down. Do this mornings and evenings. If in the evening, the temperature is above 70°C, it is recommended to do it also at midday.
  8. After the temperature has come down by moving the mix, put it back in its initial shape.
  9. The height of the pile reduces of 5cm each day until it reaches a height of 15cm. This is done to increase the airflow which enables the development of microorganisms and avoids that the temperature increases too high.
  10. During the turning over of the mass, the temperature has to be lowered until reaching the ambient temperature.
  11. From the 4th day on, the pile should be uncovered unless the cooling down is too large in which case the pile should remain covered until the 7th day.
  12. From the 5th day on, only turn over the earth once a day.
  13. The product is ready for usage from the 8th day on when the temperature is equal to the ambient temperature otherwise it is possible to leave the mix 7 days more to matur

The final product turns a clear grey color and has a powdery texture. It is possible to keep it stored up to 3 months in a dry place, protected from sun and rain and with a good airflow, though its strength goes down with time.

 


Lire la suite 0 commentaires