Valeur nutritive des aliments et CO2 - Nutritive value of food and CO2

Les aliments perdent en valeur nutritive à cause des émissions de CO2 ! A tous ceux qui veulent bien manger, sainement et équilibré. Cela rime avec protection de l'environnement et réduction des émissions de CO2. Voici l'étude qui relie les deux (en anglais mais résumé ci-dessous)!

 

Food loses nutritive value because of CO2 emissions! For all those who want to eat well and balanced, this rhymes actually with environmental protection and lowering the CO2 emissions! Here is the study that links the two!

Nos aliments perdent en valeur nutritive à cause des émissions de CO2. Il s’agit de la conclusion d’une étude menée par le département de santé publique de l’Université de Harvard (Etats-Unis) et publiée le 27 août sur le site de Nature Climate Change. Ainsi, les concentrations élevées de CO2 ont un impact sur les niveaux de fer, de protéines et de zinc de nombreux aliments. Après avoir étudié ces impacts sur 225 aliments différents, les chercheurs de l’Université de Harvard ont conclu qu’« au cours des 30 à 80 prochaines années, les concentrations atmosphériques de CO2 devraient dépasser 550 ppm. Cette augmentation devrait réduire de 3 à 17 % la teneur en fer, en protéines et en zinc de nombreuses cultures de base ». Ce qui pourrait avoir des effets négatifs sur la santé, en particulier des habitants de l’Asie du Sud et du Sud-Est, de l’Afrique et du Moyen-Orient. L’étude estime donc que des carences en zinc sont à prévoir d’ici 2050 chez 175 millions de personnes, mais aussi une carence en protéines chez 122 millions de personnes. « En effet, aujourd’hui, selon les chercheurs, le régime alimentaire mondial compte 63 % de protéines, 81 % de fer et 68 % de zinc issus du monde végétal », souligne le rapport.

Our food is losing nutritive value because of the CO2 emissions. This is the conclusion of a study lead by the public health department of the University of Harvard (US) and published on the Nature Climate Change website. The elevated concentrations of CO2 have an impact on the levels of iron, proteins and zinc on various food. After having studied these impacts on 225 different food, the researchers of the University of Harvard concluded that in the "next 30 to 80 years, the atmospheric CO2 levels should go above 550ppm. This increase should reduce by 3 to 17% the iron, protein and zinc content of numerous basic crops." This could have a negative impact on health, in particular for South and South-East Asia, Africa and Middle-East inhabitants. The study estimates that Zinc deficiencies are to be foreseen around 2050 for 175 million people but also protein deficiencies for 122 million people. "Today, according to the research, the global diet is composed of 63% proteins, 81% iron and 68% zinc from the vegetal world." says the report.


0 commentaires