La Ferme des 1000 feuilles - Bretagne - France - Fr

Mis à jour : juil. 19



Carol, titulaire d'un BPREA maraichage et Christophe Legal, spécialiste du sauvage et formateur en permaculture, sont installés avec leurs 2 enfants, à St Georges-de-Reintembault, en Ille-et-Vilaine (Bretagne).

Les parents en reconversion depuis 2006 après des carrières, dans la protection du patrimoine pour Carol et l'action médico sociale et la cuisine pour Christophe, se sont d'abord installés deux ans sur le plateau des mille vaches en Corrèze pour une première expérience. De retour en Bretagne pour être plus proche de leurs familles et moins isolés, ils se sont installés sur une petite ferme depuis Janvier 2013.

En appliquant la permaculture à leur quotidien, cette famille maitrise son temps de travail en produisant sur une petite surface (5000m²). En faisant différentes transformations en petite quantité, pains (sans pétrissage), tisanes, confitures, soupes, infusions solaires, jus de pomme, pesto, gâteaux, sorbets, la famille s'assure du revenu de diverses activités et peut « prendre le temps » tout en essayant de limiter son impact au maximum sur le monde. Chauffage au bois, récupération d'eau de pluie, quelques lapins et des poules, un verger, et l'utilisation le plus possible de ce que donne le sauvage.

Cette famille est habitée par la conduite d'une action globale durable et soutenable qui intègre : agriculture, éducation, santé, culture et économie sociale et solidaire

Christophe organise d'ailleurs des cueillettes sauvages hebdomadaires le mercredi et un marché à la ferme est tenu le vendredi.





Sur la ferme, différentes activités sont menées:

  • vente directe des produits à la ferme, chaque vendredi soir

  • table et goûter paysan

  • découverte des plantes sauvages comestibles et médicinales

  • ateliers, stages et formations construits autour des savoir-faire : jardin au naturel, connaissance des plantes sauvages comestibles et médicinales, cuisine de saison (végétarienne et gourmande), cuisine sauvage, pâtisserie, sensibilisation au design permaculturel...

  • accueil des stagiaires découvrant ou se formant à l'agriculture (BTS, BPREA, ADEMA... )


A ce jour, en production : un potager de 1000 m2 en légumes de plein champ

200 m2 de tunnel en légumes bientôt accompagnée d'une nouvelle serre qui sera montée à l’été 2018, un verger de pommiers de 2000 m2, des haies fruitières de 200 m (150 arbres plantés, une vingtaine d'espèces, une cinquantaine de variétés), un nouveau verger, en forêt comestible, de 500 m2.

Un hangar dans lequel est stockéle matériel et où se tient le marché à la ferme.

Une maison d'habitation équipé d’une cuisine ouverte sur un salon accueillant. Un clapier, un lieu de stockage pomme et un lieu de stockage bois.

Dans les serres, 2/3 de la surface sont réservés aux cultures d'annuelles, Sur le tiers de la surface restante, ils expérimentent des cultures vivaces : feijoa, myrtus ugni, pélargonium odorant, gingembre et, bientôt quelques agrumes rejoindront cette petite famille.

Quatre réservoirs de 1000 litres sont installés pour collecter l'eau venue du toit de la grange. Cette eau permet l'arrosage et sert à stocker l'énergie solaire durant les périodes froides.


Adeptes des règles de Mollison et Holmgren, ils appliquent le mantra permacole : soin de la terre et des humains, partage avec équité.

Design en zoning, multi activités (animales et végétales), association de plantes, protection et multiplications de plants régionaux, dans le respect de la vie naturelle.

Avant même de produire le premier légume, "faire de l'humus", a été une de leurs premières préoccupations.

"Nourrir" le sol (en fonction ses qualités) avec des matières organiques (compostées ou non), comme :

  • le fumier de ferme composté

  • le compost des déchets végétaux

  • le paillage à l'aide des résidus de culture de broyat

  • le bois raméal fragmenté (BRF), frais ou composté.

 Pour lutter contre les parasites, maladies et adventices :

  • espèces et variétés adaptées au terroir et au climat

  • pas de surfaces de terre nue soumises au compactage et à l’érosion

  • des rotations adaptées (sur des cycles longs)

  • des procédés mécaniques ou manuels de culture (sans labour)

  • la protection des plantes de leurs "ennemis" naturels, par des moyens adéquats (associations de cultures, haies, nichoirs, lutte biologique,...)

  • traitement des maladies ou attaques de ravageurs à l'aide de préparation à base de plantes ou de minéraux (décoctions, extraits fermentés... )

La production valorise la diversité et s’inscrit dans une volonté de lier "productivité" et esthétique. Convaincus que l’approche esthétique favorise l’activité, participe au bien être de ceux qui travaillent comme à celui des visiteurs, des clients ou, tout simplement, du voisinage, ce souci trouve sa forme dans un aménagement qui prend en compte différentes contraintes :

• le relief

• l’ensoleillement/L'exposition

• le régime des vents

• la présence de l’eau

• l’organisation du travail

• la recherche de perspectives paysagères.





PLUS D'INFORMATION


Site internet: http://millefeuilles.eklablog.fr


VIDEOS REALISEES SUR LE LIEU








This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now