Incredible Gardens -Kangaroo Valley - Australia - Fr


Sur un quart d'hectare, Peter Brandis teste plusieurs choses.

Tout d'abord son jardin de consommation personnel, celui qui reçoit la somme totale de ses expériences. Il avait commencé par des lasagnes inspirées de techniques issues de la permaculture mais de son avis, d'une c'est une technique de création de sol, pas vraiment d'amélioration de celui existant et de deux, dans son climat, l'évaporation était supérieure aux précipitations et séchait la planche de culture. Cette technique ne convenait donc pas à ses objectifs et son climat. Il conduit ses carrés de culture actuels en "no dig", donc un minimum de travail du sol. Il utilise une "broad fork", qui ressemble fortement à une grelinette pour aérer le sol. C'est le seul travail. Il faut dire quand même que dans ses carrés, de 1m par 1m, il a fortement amendé le sol au fil des années avec du compost et a ainsi une terre profonde, riche et grumeleuse à souhait. 

Voir sa vidéo ci-dessous sur la fertilité des sols pour découvrir sa façon de récolter très spécifique et l'efficacité de ses carrés.

Les chemins dans cette partie du jardin sont également pensés pour favoriser la vie des champignons et le développement du mycéllium tout en utilisant intelligemment une ressource facile à obtenir chez soi.

Voir sa vidéo sur les chemins du jardin ci-dessous.

L'enclos des poules, le jardin des oies, ont des endroits dédiés à faire pousser des végétaux qui peuvent les nourrir, soit à côté, soit temporairement fermés puis ouverts aux animaux. L'idée étant de fournir une variété de plantes afin d'assurer un régime complet, évitant ainsi d'apporter des grains supplémentaires, et une bonne santé de ceux-ci.

Voir notamment sa dernière expérience sur un enclos à poules contenant une forêt fourragère nourricière pour retourner les poules à leur environnement d'origine et également diminuer le travail de l'homme, vidéo ci-dessous.

Une autre expérience est celle de son jardin de vivaces. Entièrement dédié à ce type de plantes, il essaye de voir à quel point on peut tirer subsistance d'un tel jardin. D'autant que celui-ci devrait demander beaucoup moins de maintenance que les annuelles. Il y plante également des arbres qui devront assurer un peu d'ombre car ces dernières années, il fait plus chaud et ensoleillé dans la vallée.

Il y a aussi un petit espace qu'il appelle son espace "market gardener" conduit en bio-intensif et dont il vend la production. 

L'ensemble du jardin est regroupé autour de la maison et applique le principe de zoning en permaculture afin de rendre les déplacements plus efficaces également.

Bref, dans une surface relativement resserrée, on trouve tout un tas d'idées très intéressantes et pratiques, du grand principe au petit truc. Vous en repartez forcément en ayant appris quelque chose ou en étant inspiré!




PLUS D'INFORMATIONS


Portrait: Peter Brandis - De la finance au jardinage


Facebook: @incrediblegardensystems


VIDEOS REALISEES SUR LE LIEU







This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now