Finca Cielo Verde - Costa Rica

Mis à jour : févr 2

En Bref

La finca Cielo Verde est une ferme d’environ 6,5 hectares dont ½ hectare cultivé.

Ses propriétaires sont Allan & Nurieth. Elle est tenue principalement par Nurieth et Jorge, son frère, qui l’aide. La compagne de Jorge, Luzmarie, y travaille aussi au ménage et à la cuisine. Nurieth ambitionne de faire certifier la ferme en bio. Toutefois, le projet bien que lancé avance lentement, il y a encore beaucoup à faire pour y arriver. La permaculture n'y est pas déployée pour l'instant.

On y cultive des frigoles (haricots rouges), du pâturage pour les bêtes et quelques légumes ainsi que quelques fruits sur les terrains hors de la ferme elle-même. On y élève des chèvres, des cochons et des poules ainsi que deux vaches et un cheval.



Le Lieu

Une bonne partie du terrain se situe sur les pentes montagneuses environnantes et est constituée de pâturages au moment de notre passage. Il faut aller en voiture sur le terrain des frigoles au milieu de la jungle.

La ferme elle est, de l’entrée au fond de la ferme, le long d’une route et sur une terrasse car le terrain est sinon en pente partout ailleurs :

  • 4 murs qui forment une pièce proche du portail de la ferme pour Jorge et sa compagne

  • une maison principale pour la famille de Nurieth avec un espace buanderie extérieur couvert derrière

  • un espace grillagé pour les poules le long de la route qui enchaîne sur un espace clôturé pour les chèvres (quand nous sommes arrivés puis elles ont déménagé) et les cochons

  • sur ce même côté, il y a une cahute qui est la réserve à outils, un petit espace bétonné libre, un petit potager grillagé et composé de bacs, il y a également de gros bacs en ciments pour l’aquaculture mais inoccupé sauf un temporairement par un cochon, ce bac étant relié à une cuve pour faire du biogaz mais non en fonctionnement au moment de notre passage

  • de l’autre côté en repartant de la maison on trouve une petite salle de bain avec toilette et douche, une cuisine extérieure mais couverte d’un toit, cuisine au feu de bois et une grande table en bois qui constitue l’espace pour les repas, le dortoir des volontaires vient ensuite avec des lits doubles superposés et une pièce supplémentaire avec deux lavabos,

  • en sortant on se retrouve face aux bacs de ciment d’aquaculture dont un sur ce côté est rempli de bébés poissons lors de notre passage, ensuite on longe l’enclos des chèvres et le terrain sur la gauche est libre et en friche

Au fond de la ferme, il y a un espace extérieur mais couvert où on trouve un tas de compost et de plus petits enclos en bois dont un contient un cochon, puis un espace libre et en friche au sol argileux avant le portail du fond qui marque la fin de la ferme.





Gestion de l'eau et de l'énergie

L’énergie électrique est fournie par le réseau, surtout utilisée par Nurieth et sa famille dans la maison principale et pour la buanderie. Les autres installations dépendantes de l’électricité sont succinctes (ampoules par ci par là, un frigo, une télé, quelques prises électriques). L’eau de la douche n’est pas chauffée. La cuisine se fait au feu de bois sur une cuisinière en pierre avec des ouvertures en fonte et un rejet de la fumée par une cheminée en métal coudée. II y a peu d’activités quelques heures après le coucher de soleil et tout le monde se couche tôt.

L’eau sur la ferme vient de la montagne et de ses cours d’eau directement. Elle est potable et récupérée à travers des tuyaux qui amènent l’eau jusqu’à la ferme. Elle n’est pas traitée après son usage. L’eau de vaisselle est rejetée par un trou dans le lavabo sur le sol à flan de colline.


Les déchets

Il y a un espace de tri vers l’entrée de la ferme pour le plastique, le verre et le métal. Il est délaissé. Les déchets organiques sont récupérés dans des seaux de la cuisine et donnés aux poules. Il y a très peu d’autres déchets, d’ailleurs ils sont difficiles à évacuer, il n’y a pas de ramassage.


La nourriture

On mange matin, midi et soir de copieux repas préparés par Nurieth et Luzmarie (sauf weekends) composés principalement de riz et de haricots rouges avec quelques variantes et des accompagnements parfois. Les aliments sont achetés à part quelques fruits et légumes parfois. Les poules nombreuses pourtant produisent peu d’œufs et les chèvres ne produisaient plus de lait lors de notre passage.





Le fonctionnement de la ferme

Allan travaille hors de la ferme. Les enfants sont à l’école en journée et reviennent le soir, les plus jeunes le midi également. Nurieth est soit en déplacement soit présente sur la ferme et Luzmarie reste sur la ferme. Jorge travaille en général hors de la ferme sur les terrains de la ferme. Un travailleur spécialisé occasionnel peut être présent comme lors de la coupe des arbres, une personne est venue avec sa tronçonneuse et Allan était présent pour aider également en plus de Jorge.

Il y a eu entre cinq et une douzaine de volontaires, tous hébergés dans le dortoir. Ceux-ci restent principalement à la ferme et sous la direction de Nurieth réalisent diverses activités. Le rythme n’est pas très intense sur la ferme. Certains partent avec Jorge pour des travaux plus physiques dans les terrains environnants sur les collines, le rythme est soutenu mais reste confortable.

Nurieth orchestre tout ce monde au grès de ce qu’elle souhaite réaliser. Les activités d’arrosage et de vaisselle sont attribuées la veille pour le lendemain. Jorge emmène quelques personnes le matin, une fois l’équipe constituée, elle ne change plus vraiment. Nurieth attribue les activités au fur et à mesure qu’elles se présentent. Il y a en général une personne chargée d’aider à garder les enfants, aller les chercher à l’école et maintenir les espaces communs rangés et propres.





Les Activités des Volontaires

Lors de notre passage, sur la ferme :

Arroser le potage le matinRanger la ferme

Nettoyer l’enclos des chiens

Réparer l’enclos des poules et y ajouter du grillage

Réaliser du biochar

Refaire les bacs du potager en durNourrir les poules qui étaient en quarantaine

Débarrasser la table et faire la vaisselle


Hors de la ferme, sur les terrains de la ferme :

Faire un grand enclos pour les chèvres

Couper du pâturage pour nourrir les chèvres quand elles étaient sur la ferme

Nourrir le cheval et les vaches

Creuser un canal

Récolter les frigoles



Journée typique

Réveil, café et démarrage à 6h du matin. Travail dans les champs ou sur la ferme jusque 8h. Petit-déjeuner. Travail à nouveau. Déjeuner à 12h30. Temps libre. Repas à 18h-19h. Extinction des feux entre 20h et 21h.


Pour en savoir plus:


Articles faits sur le lieu:

Sur la fertilité du sol - recettes

Faire du bokashi

Faire du compost

Faire de la semoule fermentée

Faire une préparation lactofermentée de lactobacillus


Vidéos réalisées sur le lieu:


Récolte des haricots rouges


Faire du biochar pour augmenter la fertilité du sol



Couper du pâturage pour les chèvres




Retrouvez la finca sur facebook ICI


Retrouvez les aventures de ce voyage ICI

© 2020 by Alterculteurs

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now