Crisanto Lopez - d'ingénieur en aéronautique à gestionnaire d'un Ecolodge

Casa Maderas, Nicaragua

Crisanto est originaire du Nicaragua et fait partie de ces rares personnes qui reviennent au pays parce qu’il y croit et veut le développer de façon responsable. Technicien dans la télécommunication, il rencontre une suisse qui l’emmènera en Europe où il poursuivra ses études tout en cumulant les petits jobs pour survivre. Par la suite, il ira au Canada et reprendra toutes ses études, grâce à une bourse, depuis le secondaire pour y passer son diplôme d’ingénieur en aéronautique. Il travaille ensuite dans l’aéronautique pendant des années mais après avoir fait le tour de la boutique, il s’ennuie. Tout est trop standard. « Il faut être extrêmement normal pour ne pas s’ennuyer » nous explique-t-il. 


A sa compagne avocate, il propose un nouveau défi. « Je veux aller au-delà de l’ordinaire. Je t’invite à venir au Nicaragua. ». Ensemble, ils s’y installent en 2002. A l’époque, il n’y a rien à San Juan Del Sur mais il y a déjà des backpackers. Ils fondent la Casa Oro et passent un accord avec le parc voisin pour organiser des tours afin de voir les tortues. Il embauche des locaux pour effectuer ces tours mais ceux-ci ne sont pas du tout former à la prise en charge de touristes et l’expérience tourne au cauchemar. Il faut les former mais parfois Crisanto a l’impression que « les locaux ne veulent pas s’aider eux-même ». Il déplore notamment le niveau d’éducation, il n’y a que deux universités internationalement au Nicaragua et c’est trop peu. La Casa de Oro toutefois connaît un franc succès et à force d’efforts développe un service au client de qualité. C’est aussi la première maison qui accepte tous les types de paiement, un confort non négligeable dans une région où à l’époque il y a très peu de distributeurs. 





Crisanto a maintenant 3 enfants, il a revendu la Casa de Oro pour se lancer dans l’aventure de Casa Maderas, la propriétaire du terrain souhaitant lui vendre afin qu’il en fasse quelque chose de bien. Il y a construit à partir de rien un endroit qu’il veut à empreinte carbone basse tout en fournissant un confort agréable pour les touristes dans un beau cadre. Crisanto est reconnu pour ses efforts depuis le début du développement touristique de la région par la Ministre du Tourisme du Nicaragua qui le contacte parfois pour intervenir sur le sujet. Il s’agit de promouvoir le développement touristique local de façon responsable tout en rassurant les investisseurs étrangers. Casa Maderas a vu le jour car Crisanto a réussi à convaincre ses investisseurs notamment canadiens de la viabilité de son projet, ce qui a permis une levée de fond très conséquente afin de démarrer la construction de l’endroit. Crisanto conclut qu’il est content de ses choix car il préfère ce cadre de travail et de vie au « gros cash que l’on fait en anonyme dans une méga entreprise »


Contact:

https://www.casamaderas.com/


Lieux:

Casa Maderas


Blog de voyage:

Semaine 6: Nicaragua - De Playa Gigante à Playa Maderas et San Juan Del Sur à San Jose

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now