Casa Maderas - Maderas - Nicaragua - Fr

EN BREF



La Casa Maderas est un éco-lodge situé à côté de la très touristique San Juan Del Sur au Nicaragua, dans un coin encore préservé et un peu difficile d’accès sauf par navette ou autostop. Elle est proche de la playa Maderas, une belle plage préservée et prisée des surfeurs qui se découpe sur une jolie bande côtière pierreuse.

Tenu par Crisanto, cet établissement tout de beau bois chaud est plutôt haut de gamme quoique les tarifs en dortoir restent raisonnables.



LE LIEU


La plupart des murs à travers la propriété sont réalisés à partir de bouteilles en plastiques recyclées, coffrées dans du bois et tenues avec des rails de métal puis recouvertes de ciment. Le bois employé sur la propriété provient des arbres qui ont été arrachés lors de l’ouragan Felix. Le reste des matériaux utilisés : de la peinture pour protéger le bois, du ciment pour les fondations, quelques tubes métalliques pour réaliser les terrasses (principe aéronautique pour alléger le tout plutôt que des poutres), des toits en tôle pour l’étanchéité et doubler de tuiles et quelques matériaux modernes et légers à certains endroits pour le sol des terrasses. La disposition des bungalows individuels et des bungalows dortoirs se fait à flan de colline permettant ainsi à l’eau d’être transportée par la gravité. Des canaux sont creusés à côté des chemins pour évacuer les grosses pluies de la saison humide et ainsi éviter l’érosion par ailleurs. La circulation de l’air est optimisée grâce à l’emplacement des habitations et à des toits légèrement surélevés laissant ainsi un espace protégé d’une moustiquaire afin de laisser entrer et sortir le flot d’air. Effectivement dans le dortoir où nous étions, il faisait frais et l’air circulait bien rendant ainsi l’habitacle plutôt sec. Une piscine, péché mignon du propriétaire, se trouve nichée au milieu de ce mini-village avant de retrouver le bâtiment de l’entrée. Tout en haut du mini village et battue par les vents, se trouve une très belle plateforme abritée par un toit qui sert de lieu de réunion pour des évènements ou des sessions de yoga. On y a une belle vue sur la vallée. On retrouve également l’utilisation des bouteilles en plastiques dans les petits murets pour réaliser les allées. Ces allées sont faites de briques sans ciment afin d’absorber l’eau et éviter ainsi une inondation. Elles sont bordées de bacs de végétaux qui retiennent l’eau. Une petite cabane avec du sable dedans se trouve être un lieu de conservation des œufs de tortues lors de leur relocalisation car Casa Maderas fait partie d’un programme qui vise à réimplanter des tortues sur les plages alentours.



GESTION DE L'EAU ET DE L'ENERGIE

L’électricité est utilisée avec parcimonie et se trouve éteinte pendant la journée dans la plupart du domaine. Il y a régulièrement des coupures de courant et un générateur au propane prend le relais dans ce cas. Le projet de passer à des panneaux solaires pour l’alimentation en énergie est en cours.

Concernant l’eau, il y a un puits dans la propriété et une pompe qui remonte l’eau à un château d’eau situé au point le plus haut de la propriété. De là, l’eau est distribuée par gravité au sein de la propriété. L’utilisation de l’eau, mise à part la piscine, est parcimonieuse. Les eaux usées sont toutes canalisées pour arriver dans un circuit de phyto-épuration certifié à plusieurs étapes qui se termine par un grand bassin plein de plantes aquatiques avant d’être rejetée dans le champ du puit sur la propriété. Il y a le projet d’aménager un potager dans ce champ afin de fournir le restaurant en produits frais.


LES DECHETS


On note principalement le recyclage des bouteilles en plastique pour la construction. Plus de 11000 bouteilles ont été employées pour la création du lieu.




LE FONCTIONNEMENT DE L'ECOLIEU


Il s’agit d’un hôtel de bonne qualité pour ses chambres avec un aspect auberge également et avec un restaurant de bonne qualité quoique un peu cher. Il y a deux volontaires présents qui assurent l’accueil et une partie du service sinon le reste des employés est local. Ils sont 36 au total, 16 pur la maintenance et 10 pour la cuisine, afin de couvrir les rotations. Par ailleurs, ils ont leur propre bâtiment également avec cuisine et espace de repos. Certains employés sont hébergés sur la propriété. Crisanto met un point d’honneur à recruter, former et conserver ses employés locaux. 



LE PRODUCTION DE LA FERME


La production alimentaire n’est pas l’objectif du lieu malgré le projet de potager dans le champ voisin. On trouve toutefois quelques plantes comestibles dans les bacs de végétaux parsemés autour des habitations sur la propriété.


Contact:

https://www.casamaderas.com/


Portrait:

Crisanto


Blog de voyage:

Semaine 6: Nicaragua - De Playa Gigante à Playa Maderas à San Juan Del Sur et San Jose

© 2020 by Alterculteurs

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now