Orchard Hill Farm - Ontario - Canada

0rchard Hill Farm est une de ces fermes que vous imaginez quand vous rêvez d’un endroit idylliuque pour une ferme. Situé en Ontaruo, nous passons par là vers la fin de l’été. C’est une ferme de 93 acres (environ 40 ha), petite pour des grandes cultures mais énorme pour du maraîchage. Il se trouve que cette ferme produit les deux et est en traction animake avec des chevaux.

 

Ken et Martha ont fait fonctionner cette ferme pendant des années et ont maintenant transmis la production des légumes à leur fille.. La ferme elle-même est dans la famille de Martha depuis les années 1820.

 

Ken est le conducteur de l’attelage et gère les champs de grandes cultures et travaille le sol pour le jardin potager.

 

Nous passons deux jours magnifiques à apprendre sur une ferme en traction animal avec les chevaux. Le rythme et le soin que cela implique dans l’ensemble du processus agricole rend cette connexion à la nature et son rythme encore plus vraie.

 

Sur la ferme, il y a 2 acres de maraîchage à présent mais avant il y avait à peu près 7 acres de cultures maraîchères en bio et elles occupaient environ 7 personnes et 7 chevaux et nourrissaient à travers un programme de type amap à peu près 250 familles. Ken fait pousser son grain pour un boulanger local (qui avant utilisait même un moulin sur la feme propulsé grâce aux chevaux) mais pour ses chevaux, des Suffolk Punches, en sus du foin.

 

La ferme a aussi quelques cochons et des vaches ainsi que des vaches appartenant à d’autres fermiers.

 

Durant notre passage nous accompagnons Ken et ses deux chevaux en attelage pour prendre soin du foidn dans le champs qui a besoin d’être retourné et aéré.

 

Pour prendre soin des chevaux, et s’ils sont en bonne santé, il faut à peu près 2-3 acres de prè à pâturer par cheval, 1,5 acres de foin par cheval (spécialement en hiver en Ontario où ils doivent être abrités à l’intérieur) et encore quelques acres de grains pour 3-4 chevaux.

 

La rotation établie sur les champs est à peu près comme suit : 1-2 ans de foin (alfalfa + une légumineuse) ensuite pâturage puis un engrais vert entre deux saisons et ensuite de l’avoine, de l’orge puis un grain (blé par ex).

 

Comme engrais vert, le daikon est utilisé parfois car il fournit du phosphore qui est bon pour l’orge et il est simplement tondu.Le daikon est planté en août l'année d'avant le grain de printemps. Il est gélif et les grains de printemps sont plantés avec un semoir semis direct dans les résidus du radis.

 

L’avoine et l’orge et l’herbe/luzerne sont semés en même temps et une fois que l’avoine et l’orge sont récoltés le pâturage prend naturellement l’espace.

 

Les principaux outils utilisés dans les champs sont :

un cultimukcher pour préparer les planches de légumes

un semoir pour l’engrais vert et le foin

un rateau

un cultivateur

une tondeuse à foin

Quelques activités comme la récolte du grain ou le retournement du compost sont quand même réalisées avec des machines à moteur car cela demanderait trop de personnes et trop de chevaux pour faire la même chose.

 

La disponibilité des outils tractés par les chevaux dans cette région est bonne car la communité Amish est assez présente et n’a jamais cessé de développer des outils pour l’agriculture en traction animal.

Orchard Hill Farm is one those farms you picture when you imagine an idyllic setting for a farm. Located in Ontario, we pass by there towards the end of summer. It is a 93 acres farm, small by grain crop standards yet huge for a veggie farm. Turns out this farm produces both and is horse powered too !

 

Ken and Martha operated this farm for years and are now handing the veggie production part out to their daughter. The farm itself has been in Martha’s family since the 1820s.

 

Ken is the teamster, the leader of the horse team, operating the crop fields as well as working the soil for the veggie garden.

 

We spend two wonderful days there learning about horse powered farming. The rhythm and care it entails renders the whole farming process an even truer way to connect to Nature’s own pace.

 

On the farm, there is about 2 acres of market gardening , there used to be about 7 acres of organic veggies being grown. The business model is now in transition but before it used to be cared for by 7 people and 7 horses and fed through a CSA program about 250 families. Ken grows grains for a local baker (who could even use before a horse powered mill at the farm) and grains as well as hay for the horses which are Suffolk Hunches.

 

The farm also has a few pigs, chickens and some cows of their own while renting some areas for another farmer’s cattle.

 

During our passage, we accompanied Ken and his two horses team to care for the hay in the field that needed to be turned and aerated.

To care for draft horses, if they are in good health, you basically need 2-3 acres of pastures per horse, 1,5 acres of hay per hose (especially as in winter, in Ontario, they have to be sheltered inside) and a few acres of grain for 3-4 horses.

The rotation set up on the fields looked like : 1-2 years of hay (alfalfa + a legume) then pasture then a cover crop in between seasons then oats and barley then a grain.

 

As cover crop, a daikon is sometimes used as it provides phosphorus which is good for barley and it is then simply mowed. The daikon radish cover crop is planted in August the year before spring grain. It  winter kills and the spring grain [oats and barley mixture] is planted with a no-till drill into the dead daikon radish residue.

 

The oats and barley and luzerne/grass are sowed together and once the oats and barley are harvested the pasture naturally takes the space.

The main tools used to handle the field production are :

 

- a cultimulcher to prepare the beds (for the veggies)

 

- a sowing tool for the cover crop and hay

 

- a rake

 

- a cultivator

 

- a hay mower

 

Some activities such as grain harvesting or compost turning are still done with a fuel powered machine as it would require too many people and too many horses to handle.

Availability of horse drawn tools in the area is good as the Amish community is quite present in this area and have never stopped developing tools for horse powered farming over the years. 

 


Plus d'informations / More information

Vidéos réalisées sur le lieu / Videos made on-site:

à venir

 

 

Site webhttps://www.orchardhillfarm.ca/

Facebook: @orchardhillfarmontario

Écrire commentaire

Commentaires: 0