Les Jardins de l"Ecoumène - Québec - Canada

Nous y passons une semaine à découvrir le merveilleux et mystérieux métier de semencier tout en profitant d’un cadre exceptionnel et d’une équipe fantastique !

 

Les Jardins de l’Ecoumène sont nés en 2001 grâce à Guylaine et Jean-François. Ils se composent de 3ha cultivés divisés en deux jardins ainsi qu’une serre pépinière, d’une chambre froide, de plusieurs endroits de stockage pour conserver certains pieds hors gel en hiver ainsi que pour stocker du matériel agricole, d’un grand espace appelé, La Frbrique, où se déroulent l’ensachage, les tests de semis ainsi que la préparation des commandes et de deux ateliers principaux, l’un concernant l’extraction sèche et l’autre concernant l’extraction humide.

 

On trouve également sur place la maison d’habitation de Guylaine et Jean-François ainsi que plusieurs espaces pour partager de bon repas en équipe ou réaliser des formations et une boutique à la ferme ainsi que des terrains forestiers.

 

L’équipe se constitue de 3-4 personnes dans les jardins avec Jean-François en plus et de 3-4 personnes dans les bureaux et à la Fabrique avec Guylaine en plus.

Pour qui est habitué au maraîchage, il y a beaucoup de différences aux jardins par rapport à une exploitation classique. Les jardins sont séparés et éloignés afin de pouvoir cultiver plusieurs variétés d’une même espèce sans risque de pollinisation croisée. Certaines planches sont organisées selon les couloirs de vent pour également prévenir ce souci. Les plants ne sont pas plantés de façon à optimiser le rendement mais plutôt de façon à pouvoir bien se développer afin de pouvoir en collecter la semence à maturité complète.

Beaucoup des plants doivent entrer dans leur phase de sénescence ou monter en fleurs puis en graines pour être récolter, l’aspect des jardins est donc très différent. La présence de légumes pourris est un bon signe ainsi que la montée en fleur.

Contre-intuitivement pour un maraîcher, un maximum de plants est planté hors tunnel, et quand ils le sont c’est en tunnel froid, car l’objectif est de développer des variétés qui se développent bien dans le climat local et assez rapidement pour arriver à maturité durant la saison sans besoin de tunnel ou de serres. De fait, les tomates sont toutes cultivées en plein champs ! 

 

L’extraction humide ou sèche. Savoir laquelle correspond à quel légume / plant est assez intuitif. De premier abord en tous cas, l’extraction humide concernent principalement les légumes fruits et l’extraction sèche tous les légumes qui montent en fleur, notamment les légumes feuilles par exemple. L’extraction sèche se fait à l’aide de tamis et d’une petite machine qui permet de trier les graines via des plateaux vibrants, une petite soufflerie et des tamis. L’extraction humide se fait dans de l’eau, parfois en faisant fermenter un peu la graine pour en détacher la pulpe puis les graines obtenues sont séchées.

 

Les graines sont suivies dès la récolte et se voit attribuer des numéros de lots qui les suivront jusqu’à la mise en vente et l’ensachage. Un logiciel toujours en cours d’amélioration gère le flux complet depuis le lotissement jusqu’au sachet en passant par les tests de germination afin d’assurer la qualité et le suivi des graines.

 

La vente se fait principalement à distance via le site internet mais il y a également une boutique et des points de revente.

Un des grands points forts des Jardins de L’Ecoumène est de « chiner », « rechercher », un maximum de variétés anciennes et locales d’amérique du nord, notamment auprès des peuples premiers afin de contribuer à leur préservation et à leur retour dans les cuisines actuelles. On retrouve ainsi un grand nombre de variétés anciennes de légumes sur leur site internet. 

We spend a week discovering the marvelous and mysterious profession of seed saving while enjoying a beautiful environment and a fantastic team !

 

The Jardins de l’Ecoumène are born in 2001 thanks to Guylaine and Jean-François. They make up 3ha of two gardens as well as a nursery greenhouse, a cold chamber and several storage areas to keep some plants out of freeze during winter as well as to store material. There is also a huge space called, La Fabrique, where the packaging and seed tests as well as order preparation happen. There are two main processing areas, one regarding dry extraction and the other for humid extraction.

 

We also find onsite the living house of Guylaine and Jean-François as well as several places to share a good meal with the team or make trainings and a farm shop as well as more forest land.

 

The team is about 3-4 people for the gardens with Jean-François in addition and 3-4 people in the offices and the Fabrique with Guylaine in addition.

 

For those who are used to veggie gardening, there are a lot of differences in the garden compared to a classical market garden. The gardens are separated and set up far from each other in order to cultivate several varieties of a same species without risk of crossed pollination. Some plants are organized according wind corridors to prevent this too. The plants are not planted in order to optimize yield but rather to develop well in order to be able to harvest the seeds once complete maturity is reached.

 

Several plants need to enter senescence or flower then seed to be harvested, the gardens aspect is thus very different. The presence of rotten veggies is rather a good sign as is the flowering !

 

Counter intuitively for a veggie grower, the maximum of plants is planted outside of tunnels and when they are it is under cold tunnels as the objective is to develop varieties that develop well in the local climate and quickly enough to reach maturity during the season without the need for a tunnel or a greenhouse. In fact, even the tomatoes are cultivates outside !

 

The humid or dry extraction. Knowing which corresponds to which vegetable/plant is rather intuitive. At least at first glance anyway, the humid extraction is mainly concerned with fruit veggie and the dry extraction with those that flower, notably the leafy greens for example. The dry extraction is made with sieves and a small machine that enable to triage the seeds through vibrating plates, a small wind tunnel and some additional sieves. The humid extraction is made in water, sometimes letting the seed ferment a bit to remove the pulp then the seeds are dried.

 

The seeds are followed from harvest and are attributed lot numbers that will fallow them until packaging and through sales. There is a software being continuously improved that manages the complete flux from lot attribution to packaging going through germination tests in order to ensure the quality and traceability of the seeds.

 

The sale is mainly done through internet but also through the shop and several additional sale outlets.

 

One of the strongest points of the Jardins de l’Ecoumène is that they are searching for a wide variety of heritage and local North American varieties notably connecting to the first people in order to contribute to their preservation and their come back into contemporary cooking. There are a lot of heritage varieties of vegetables on their website.


Plus d'informations / More information

Vidéos réalisées sur le lieu / Videos made on-site:

Jardins de l'Ecoumène - visite (court)

Jardins de l'Ecoumène - wwoofing (long)

 

Article Portrait réalisé sur le lieu / Portrait made on-site:

à venir

 

Site webhttps://www.ecoumene.com/

Facebook: @ecoumene

Instagram: #jardinsecoumene

Écrire commentaire

Commentaires: 0