ES Cargo - Québec - Canada

Nous visitons durant un weekend le premier Earthship du Québec lors d’un atelier concernant la permaculture et des sujets liés à la résilience chez Hélène et Alain.

En 2004, lorsqu’ils décident de construire un Earthship, les normes du comté ne le permettent pas. Ils engagent donc une conversation relativement longue mais finalement productive pour modifier le règlement et autoriser les fondations en pneus sans ciment. Finalement cette longue conversation permet également de se laisser le temps d’observer le terrain et ainsi parfaire le design. La construction démarre en 2005 et reçoit beaucoup de bénévoles durant la première année. Lors de la deuxième année, il reste environ 50 % de la construction à faire et ils se retrouvent à deux plus un compagnon.

Nous entrons dans l’Earthship par la cuisine, Hélène qui dessine depuis toute petite des maisons, nous explique comment certaines réflexions ont aidé à dessiner cet espace. Elle voulait pouvoir faire la vaisselle en regardant dehors et également vider l’eau de celle-ci dans un bac à planter. Le lavabo de la cuisine est donc situé face à la verrière  qui elle contient un bac à plantes juste derrière une grande baie vitrée orientée sud.

Lors du design de la maison, Hélène nous explique qu’il faut vraiment bien réfléchir à la fois l’isolation et également la condensation. Par exemple, si de l’eau passe sous le bâtiment, la chaleur peut s’échapper par conduction, un drainage bien pensé est donc important. La nature du sol sous la maison doit être observée afin de déterminer son potentiel de rétention d’humidité ou de masse thermique. La position du drain qui emporte l’eau froide loin de la maison doit être pensée afin de ne pas « voler » de chaleur non plus.

L’idée directrice de Hélène et Alain n’est pas l’autonomie mais la résilience. Il y a donc une cuisinière alimentée en propane mais également la possibilité de cuisiner au feu de bois, il y a un potager qui pourrait produire plus mais ils se fournissent au fermier de famille non loin de chez eux, tout est pensé de façon à pouvoir devenir autonome tout en bénéficiant tant que c’est possible de solutions non autonomes mais apportant soit plus de confort ou plus de lien.  

We visit the first earthship of Quebec over a weekend workshop regarding permaculture and other subjects linked to resilience at Hélène and Alain’s.

In 2004, when they decide to build an Earthship, the norms of their county do not allow it. They engage into a relatively long conversation with the administration but that eventually pans out as the regulation is modified to authorize fondations made out of tires without cement. Finally this long conversation has also enabled the time to observe the land and perfect the design. The construction begins in 2005 and receives a lot of volunteers during the first year. During the second year, about 50 % of the building remains to be done and they do it together with one additional person.

We get in the Earthship through the kitchen, Hélène who draws houses since she is a child explains us how certain thoughts have guided the design of this space. She wanted to be able to do dishes while looking out and also empty the dish water into planted containers located just behind a huge south oriented glass veranda.

During the design of the house, Hélène explains that both insulation and condensation need to be well thought about. For example, if water goes under the building, the heat can escape through convection, a well thought drainage is thus important. The nature of the soil under the house needs to be observed in order to define its potential to retain humidity or its thermal mass. The position of the drain that takes away cold water far from the house has to be thought about in order « not to steal » heat either.

The guiding principle for Hélène and Alain isn’t autonomy but resilience. There is a propane based stove but also the possibility to cook with wood fire, there is a veggie garden that could be producing more but there are subscribing to a family farmer not far from them, everything is thought about in order to become autonomous while benefiting as long as it is possible of non autonomous solutions but leading to either more comfort or more relationships.


Quelques fondamentaux qu’Hélène nous mentionne pour construire sa maison :

« Quand tu construis ta maison, tu règles d’abord les essentiels, dormir, faire à manger et l’eau pour finir en automne avant la neige. Ensuite vient l’écoeurement, il faut finir ce qui te dérange le plus. »

« Pour habiter dedans le plus vite possible, il faut prévoir le plus petit possible. »

Elle préconise également d’habiter sur place durant la construction, vivre dans sa propre maison en construction permet d’économiser, de voir rapidement les soucis qui peuvent exister et d’apprendre à vivre avec moins.

La cuisine est équipée d’un Rocket Mass Heater, un concept développé notamment par Ianto Evans, de Cob Cottage Company, à la suite de ses travaux concernant le rocket stove lui-même. Celui-ci est un rocket stove offrant une technique de combustion très efficace associé à une grosse masse thermique afin de stocker et distribuer la chaleur sur un temps plus long. On vous conseille la lecture du livre Rocket Stove Mass Heater pour la conception de celui-ci. S’assoir sur le banc constituant la masse thermique du RSMH est une incroyable sensation de confort !

Pour prévoir un peu les épaisseurs des murs, il faut prévoir environ 1,5 pieds / mois pour la vitesse de transfert de la chaleur dans les murs en cob. Ainsi il est possible de stocker de la chaleur en été qui sera rendue tout l’hiver. A ES-Cargo, le moment le plus frais est au printemps quand la chaleur a été entièrement délivrée et qu’il ne fait pas encore assez chaud pour recharger les batteries thermiques. Ajouter de la pierre augmente la capacité de stockage et ralentit la distribution de chaleur.

Il faut bien faire attention aux fenêtres qui sont des puits de chaleur et penser à prévoir de bons rideaux pour conserver la chaleur le plus possible, même une fenêtre bien isolante ne remplace pas la capacité d’isolation d’un mur ou d’un plafond.

Prévoir un sas d’entrée permet d’ajouter encore plus d’isolation à la maison. Prévoir une véranda à un angle adapté pour capter les rayons de soleil de l’hiver principalement.

Un peu plus loin de la maison principale, il y a un caveau à glace, également construit avec des murs en pneus et creusé dans la pente. Hélène et Alain y stockent de la glace en hiver et ainsi la conserve tout le printemps et une bonne partie de l’été afin de refroidir leurs aliments, soit directement dans le caveau soit en transportant la glace dans un frigo dans la maison. Ainsi ils économisent l’électricité dépensée par un frigo tournant en permanence.

La conservation des aliments que ce soit par lacto-fermentation ou par déshydration dans un déshydrateur fait maison est une part importante de l’alimentation et de la création de résilience.

 

 

 

Some fundamentals that Hélène mentions to build her house :

« When you build your house, you first deal with the essentials, sleeping, making food and water, in order to be done in autumn before the snow. Then comes the nausea, finishing what bothers you the most. »

« To inhabit the place the fastest possible, plan for the smallest possible. »

She also recommends to live onsite during the building, living in your own house while it is being built enables economies but also to see quickly what could be wrong as well as learning how to live with less.

The kitchen is equiped with a Rocket Stove Mass Heater, a concept developed notably by Ianto Evans, of Cob Cottage Company, following his own work regarding the rocket stove itself. The RSMH is a rocket stove offering a very efficient combustion and associated with a big thermal mass in order to store and distribute the heat during a longer time. We advise you the read of the RSMH book in order to create one. Seating on the bench which is the thermal mass of the RSMH is an incredibly comfortable sensation !

In order to plan the walls thickness, plan about 1,5 feet / month for the transfer of heat through the cob walls. It is thus possible to store heat during summertime that will be given back during winter. At ES-Cargo the colder times are in spring when the heat has all been delivered and it isn’t warm enough yet for charging the thermal batteries. Adding stone increases the storage capacity and slows down the heat distribution.

It is important to pay attention to windows that are heat sinks and to plan for good curtains to keep the heat as much as possible, even a good insulated window does not replace the insulation capacity of a wall or a ceiling.

Planning an entry-lock that enables to add even more insulation of the house. Plan a veranda with an angle adapted to catch mainly the winter sun rays.

A bit further away from the main house, there is an ice cellar, also built with tires and dug into the slope. Hélène and Alain store there ice during winter and keep it across spring time and a good part of summer in order to keep their food cold, either directly in the cellar or taking the ice into a fridge in the house. This way they save on electricity wasted by a fridge running continuously.

The conservation of food be it through lacto-fermentation or through dehydration within a homemade dehydrator is an important part of eating and resilience creation.


A ES-Cargo, l’électricité est produite par des panneaux solaires. L’installation est la suivante : panneaux à contrôleur à batteries à onduleurs à appareils. Les conseils d’Alain pour mettre en place son système photovoltaïques :

Il faut calibrer le système sur sa consommation à Noël et ainsi identifier ses besoins,

il faut mettre des coupe-circuits entre chaque élément,

le courant continu est plus lent et demande des cables plus gros, toutefois si la distance parcourue est faible, il est plus efficace d’utiliser directement le courant continu en 12V pour alimenter la lumière par exemple évitant ainsi l’onduleur.

Les batteries au gel sont plus chères mais ne produisent pas de gaz toxiques, le système complet délivre 700A.h. Pour allonger la durée de vie des batteries il faut s’assurer qu’elles ne se déchargent pas trop afin de limiter le nombre de cycle complet de charge et décharge. Ainsi en cas de manque de soleil, il est parfois nécessaire en hiver de recharger les batteries à la génératrice afin d’éviter qu’elles ne se déchargent trop.

Alain utilise plusieurs onduleurs de puissance différentes afin d’assurer différents besoins et ainsi réduire le bruit des onduleurs qui augmente avec la puissance de ceux-ci.  

 

At ES-Cargo, the electricity is produced by solar pannels. The installation is the following : pannels to controler to batteries to inverters to devices. The advice of Alain to set up the photovoltaïc system :

You need to calibrate your system on your Christmas consumption and identify your needs then,

You need cut circuits between each element,

The continuous current is slower and requires bigger cables but if the distance is short, then it is more efficient to use directly the 12V to feed the lights for example avoiding the inverter.

The batteries with gel are more expensive but do not produce toxic gases, the whole system delivers 700 A.h. To prolong battery life, you need to ensure that they do not discharge too much in order to limit the number of complete cycles of charge and discharge. This means that in case of missing sun, it is sometimes necessary in winter to recharge the batteries with a generator in order to avoid that they discharge too much.

Alain uses several different inverters of varied power in order to ensure various needs and thereby reduce the noise of the inverters which are increasing with their power.


Nous apprenons également à construire un mur de pierre sèche qui demande quelques astuces afin d’être fait correctement pour durer. Tout d’abord, la largeur du mur doit être de moitié celle de la hauteur prévue. Le mur lui est constitué en réalité de deux murs qui tombent l’un sur l’autre puis d’un « capuchon » en haut (grosse pierre) et le milieu est rempli avec des petits pierres. Il faut disposer les pierres en quiquonce le plus possible. Chaque pierre doit avoir trois points de contact, les pierres rondes de rivière peuvent être utilisées pour le remplissage au milieu. Si vous trouvez une roche de coin, il faut la conserver précieusement pour les réaliser par la suite.  

We learn also how to build a dry rock wall which requires a few tips in order to be made correctly to last long. First, the wall width has to be half of the planned height. The wall is actually two walls that fall on each other and then they are linked on top with a cap (a big rock) and the middle is filled with little rocks. The rocks need to be staggered as much as possible. Each rock needs three points of contact, round river rocks can be used to fill in the middle. If you find a corner rock, keep it preciously so it can be kept preciously to build up the corners next.


Nous assistons à une petit démo pour faire du cob aussi. Un mélange de sable, d’argile et de fibre comme de la paille utilisé pour enduire les murs en pneus dans l’Earthship. Le sable doit crisser sous les doigts et avoir des arrêtes. La granulométrie dépend de l’utilisation finale. Pour l’argile, il faut faire des tests sur son sol, 15 % d’argile est le minimum pour pouvoir l’utiliser. Réaliser des briques avec différentes recettes. Une fois séchée, frotter la brique si elle se désagrège il y a trop peu d’argile, mesurer la brique, si elle est plus petite il y a eu trop d’eau ou trop d’argile, si elle a craqué, il n’y a pas assez d’argile. La brique doit bien se tenir et ne pas rétrécir.

Si le mélange est fait à la machine, il faut utiliser un malaxeur à ciment avec des lamelles soudées sur la paroi pour éviter le bourrage.

Un sable de compaction peut être utiliser pour remplir les pneus ou pour du cob non structurel, pour le cob préférer un sable de mortier.

Les proportions utilisées ici sont 1 argile et 5 sable.

Pour savoir si l’argile est assez hydratée, il doit être assez mou mais pas trop donc quand la tarrière est sortie, le trou doit rester en place mais être sur le point de s’écrouler.

Réaliser le mélange sur un bâche en la roulant ou en réalisant une dance dessus en appuyant avec les talons. Puis tester le mélange en laissant tomber une boule de mélange de la hauteur de l’épaule, celle-ci doit tenir.

Pour les parties structurelles, de la paille longue est préférable, elle peut être plus courte lorsque l’utilisation est non structurelle.

  

We also assist to a small demo to make cob. It is a mix of sand, clay and fiber such as straw used to plaster the tire walls in the Earthship. The sand needs to screech under your hands and have edges. The granulometry depends on the final usage of the cob. For clay, your soil needs to be tested, 15 % of clay is the minimum to make use if it. Make bricks with different recipees. Once dried up, rub the brick and if it falls apart, there is too little clay ; measure the brick and if it is smaller there has been too much water or too much clay ; if it cracked, there isn’t enough clay. The brick should hold well and not shrink. If you make the mix with a machine, use a cement mixer with soldered plates on the wall of it to avoid jamming.

A compaction sand can be used to fill the tires or for non structural cob otherwise for cob prefer a mortar sand.

The proportions used here are 1 clay to 5 sand.

To know if the clay is sufficiently hydrated, it must be soft enough but not too much that when the auger is out, the whole needs to stay in place but be about to crumble down.

Make the mux on a tarp rolling it or dancing on it, pressing with your heels. Test the mix by letting go of a ball of the mix from shoulder height and it needs to hold.

For structrual parts, the long straw is preferable, it may be shorter when the usage is non structural.


Alain est aussi un artiste sculpteur de bois et réalise de magnifiques cuillères en bois. Il utilise notamment des outils de nomade qui permettent de travailler le bois sans banc à planer.

Nous nous essayons également à la coupe du bois, une activité essentielle pour préparer l’hiver surtout pour un habitat chauffé principalement au bois. Un endroit pour stocker correctement le bois est un fondamental. Ensuite il faut manier la hache, Alain nous apprend à se tenir correctement pour ne pas se faire mal et diminuer l’énergie employée. La hache doit ouvrir le bois en le cassant, elle n’a donc pas besoin d’être aiguisée, il faut lui donner un petit angle afin qu’elle ne coince pas dans le bois et taper de sorte que le bout de la hache ne soit pas dans le bois. L’été, il utilise plutôt du tremble qui brûle vite et sans chauffer trop, le bois franc est utilisé pour le four à pain et tiré d’un feuillu dense comme le bouleau ou le hêtre, pour l’hiver le bois de résineux fourni de l’énergie et des braises et plus de chaleur.

Un weekend très instructif et un endroit qui vaut une visite quand on cherche à construire hors des sentiers battus !  

Alain is also an artist sculpting wood and makes beautiful wooden spoons. He uses notably nomadic tools that enable to work the wood without a bench dog.

We also try ourselves to cut wood, an essential activity to prepare for winter especially when the house is mainly heated with wood. The place to store correctly the wood is fundamental. Then you need to use the ax. Alain teaches us to hold it properly to not hurt ourselves and to decrease the energy used. The axe has to open the wood by breaking it, it thus doesn’t need to be sharp, it needs a little angle so it doesn’t stay stuck in the wodd and to hit it so that the axe end isn’t in the wood. During summer, he uses aspen which burns fast and does not heat up too much, the hardwood is used for the bread oven and taken from a dense deciduous tree such as birch or beech, for winter a resinous wood is used for more energy and embers and more heat.

A very instructive weekend and a place that really is worth a visit when you are looking to build outside of the beaten tracks !


Plus d'informations / More information

Vidéos réalisées sur le lieu / Videos made on-site:

à venir

 

Site webhttps://es-cargo.qc.ca/

Facebook: @ESCargoQc

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0