1 décembre - 17 décembre: From Christchurch to Nugget Point - New Zealand

1 décembre – 6 décembre – Christchurch

Nos premiers jours en NZ seront passés à Christchurch à travailler sur les vidéos et articles des dernières semaines en Australie que nous devons encore préparer. Finalement, en si peu de temps et dans un pays si grand, on a appris énormément de choses et été dans tellement d'endroits qu'on a plein d'images et d'expériences à traiter ! On essaye quand même de sortir chaque jour pour visiter un peu la ville. Nous sommes dans un airbnb basique qui est un peu loin du centre-ville. On prend note de penser aux frais de transport aller-retour dans la ville quand on choisit un endroit où dormir. Christchurch a vraiment une atmosphère étrange. De gros tremblements de terre en 2010 et 2011 ont détruit une bonne partie de la ville. Il y a encore beaucoup d'endroits qui sont encore en construction, d'autres qui sont entièrement neufs alors que certains sont transformés en lieux d'art éphémères ou en grands jardins plats. Certains bâtiments trop instables sont encore en attente de destruction. On voit beaucoup de rappels et d'hommages à travers la ville sur cette période. C'est bizarre cette ville plutôt moderne, avec ses galeries marchandes toutes neuves, encore entrain d'essayer de survivre. Nous ne voyons pas beaucoup de gens dans les rues non plus, comme s'ils n'étaient pas encore entièrement revenus depuis le dernier tremblement de terre.

Our first days in NZ are to be spent in Christchurch working on the videos and articles we still need to prepare about our last weeks in Australia. Turns out in such a short time and in such a big country we learned so many things and have been to so many places, we have a lot of great footage and experiences to use ! Anyhow, we still take the chance to go out everyday a little into town. We are in a basic airbnb accomodation which is a little far away from the city center. We take note for future references to include the cost of transportation in and out of the city center when selecting accomodation. Christchurch has a very bizarre atmosphere. Huge earthquakes destroyed major parts of the city in 2010 and 2011. A lot of the areas are still under constructions, others are entirely new, other transformed into temporary art shows or green flat areas and some buildings are still waiting destruction for being so unstable. There are a lot of reminders and memorials about this time. It is bizarre as it is a city quite modern, with brand new shopping malls, still looking like it is trying to survive. We don't see many people in the streets either as if the settling back hadn't happen entirely yet.  


Breathtaking Akaroa
Breathtaking Akaroa

7 décembre – 8 décembre – Akaroa

Tôt le matin nous arrivons à la gare routière centrale de Christchurch, nous sommes contents de bouger à nouveau après ces quelques jours studieux et curieux de découvrir les superbes paysages néo-zélandais dont on nous a parlé. Et nous sommes servis à Akaroa ! Le paysage vallonné vu du dessus ressemble à d'énormes coulées de lave qui seraient sorties d'un volcan et se seraient solidifiées sur place pour être ensuite recouvertes d'un magnifique vert brilliant. Le chauffeur du bus fait aussi les commentaires et nous apprend que les premiers pionniers ici étaient français. Ils sont arrivés en espérant créer ainsi un comptoir français mais les Anglais étaient déjà là. Du coup pratiques, ils ont juste basculés sous la souveraineté anglaise. Toutefois, les noms des rues sont en français et même le boucher nous parle en français. Nous passons un matin très agréable à randonner vers les hauteurs afin d'avoir une belle vue d'ensemble ainsi qu'un bon moment à barouder dans les prés des vaches à la recherche du drône perdu, emporté par le vent (merci l'inventeur du gps!). Après une heure de marche, on finit par le retrouver et descendons pour aller récupérer nos sacs et arriver à temps au bus qui nous ramène à Christchurch.

Early morning we arrive at the main bus station in Christchurch, we are happy to get moving again after these studious first days and eager to discover the grand landscapes we heard about New Zealand. And we are served with Akaroa ! The hilly landscape from above looks like a volcano erupted and gigantic lava flows went to sea and froze into place as is and then got covered in beautiful shiny green. The bus driver does the comment and we learn that the first settlers there were French, they arrived hoping to set up a French outpost but the English were already there so they just settled under English leadership. However, the names of the street are French and even the butcher there spoke to us in French. We spend a very nice morning hiking up to get a view and doing off track hiking through the cows field looking for the missing drone that the wind had blown away(thank you GPS inventor!). After more than an hour we are rewarded with the find and hike down to get our bags from the campinground and get back on time for the bus.


9 décembre – Christchurch

De retour à Christchurch pour une nuit, nous dormons dans un auberge. Nous rencontrons Roger, un maori de l'île du nord qui fait un long tour de l'île du sud. Il est très gentil et offre à Tom de lui envoyer plein d'information sur les endroits à voir de l'île du nord. Tom est impressionné car il reçoit le jour d'après une description super complète de tous ces endroits, nous sommes très reconnaissants.

Back in Christchurch for a night, we stay in a hostel. We meet Roger, a maori from the Northern Island who is on a slow tour of the Southern Island. He is very kind and offers Tom to send him a lot of information on the Northern Island places. Tom is impressed as he receives the next day a super complete description of all the places we could go to, we are so grateful.


Lake Tekapo
Lake Tekapo

10 décembre – 12 décembre – Tekapo

Tekapo est tout d'abord un lac magnifique entouré de paysages montagneux. L'eau est littéralement claire comme de l'eau de roche. Nous apprécions une petite baignade dans son eau glacée et une petite balade sur les hauteurs du coin où l'on trouve des observatoires d'étoile. On campe au camping sur les bords du lac et faisons connaissances de deux jeunes filles australiennes qui voyagent à vélo (courageuses!) et d'un Français qui voyage aussi pour un long moment et qui partagent des vues similaires du monde. Ca donne un dîner super sympa tous ensemble. Pour le reste, Tekapo est un village rempli uniquement de touristes et les gens qui y travaillent sont carrément peu agréables voir carrément désagréables parfois.

Tekapo is first and foremost a magnificent lake surrounded by moutainous scenery. The water is crystal clear. We enjoy an icy cold swim and a nice walk on the nearby hights where stars observatories are set up. We set-up camp at the on-shore holiday park and make friends with two Australian girls cycling around (courageous!) and a French guy also on a long term travel with similar views of the world. It makes for a very pleasant dinner together. For the rest Tekapo is a tourist-only village and the people working there are less than agreable to borderline rude sometimes.


Sur le chemin de Mont Cook en bus, nous passons un défilé infini de pâturages remplis densément de vaches ou de moutons. D'énormes structures d'irrigation sont installées sur des prairies vides à l'herbe vert fluo. Notre conducteur de bus commente en passant que les fermes sont devenues si énormes que les fermiers s'en occupent par hélicoptère ! Il ajoute aussi que toute cette région était plutôt désertique et arride avant et a été profondément transformée avec de gros efforts d'irrigation. Plus tard on nous expliquera que le troupeau est changé de prairie toutes les huit heures pour limiter les dommages sur le sol et la pollution. Est-ce que les fermiers ont assez de terre pour assurer des rotations suffisamment longues pour le sol récupère ? Est-ce que ça change grand chose à l'impact de pollution, sachant qu'une bonne partie est sous forme de gaz finalement ? On imagine que ça ne change pas grand chose au bien-être des vaches d'être serrées comme ça dans un petit pré en permanence. Qu'en est-il de l'eau utilisée pour élever des vaches dans un endroit qui ne l'aurait jamais supporté initialement ? Quelle source d'eau est empruntée pour cela ? Cela a-t-il un impact sur le futur ? Probablement.

On the way to Mont Cook aboard the bus, we cross endless pastures filled with highly densed cattle and others with sheeps. Huge irrigation rigs are set-up over empty fields with flashy light green color. Our bus driver comments passing by that the farms have got so big some farmers cater to them by helicopter ! He also adds that this all used to be desert-type land and it was thoroughly changed with huge irrigation efforts. Later we are told that the cattle is moved every 8h from field to field to limit the damage to the soil and the pollution. Do the farmers have enough land to ensure proper rotation for soil recovery ? Does it change much at the overall pollution impact, what with the gas one alone ? Doesn't change much to the cows well-being anyhow, we reckon, being packed like this is a small field. What about the amount of water used to raise cattle in an area which originally would never have supported it ? Which water supply are they borrowing from ? Does it have an impact on the future ? Probably.


Moutons au Lac Tekapo - ceux-là n'étaient pas parqués en élevage intensif! Sheeps at Lake Tekapo - these were not parked intensively together!
Moutons au Lac Tekapo - ceux-là n'étaient pas parqués en élevage intensif! Sheeps at Lake Tekapo - these were not parked intensively together!
Mont Cook
Mont Cook

12 décembre – 13 décembre – Mont Cook

Nous quittons le plancher des vaches pour le célèbre Mont Cook. Notre bus nous dépose à l'auberge en début d'après-midi. Elle est toute en bois, chalet de ski l'hiver et auberge de randonneur l'été, elle est très bien équippée, il y a même un sauna ! Comme nous ne restons qu'une après-midi, nous ne monterons pas là-haut. A la place, on fait une marche dans la vallée pour arriver au pied d'un glacier qui se déverse dans un lac où on peut voir des icebergs. Ambiance bizarre sur ce chemin de promenade où personne ne dit bonjour à personne alors que le chemin est blindé de monde. Tout ça pour voir un bout de glace flotter dans l'eau, pas top. Heureusement la session de sauna en rentrant nous redonne du poil de la bête !

We leave the valley planes for the famous Mont Cook. Our bus drops us at the hostel beginning of the afternoon. It's all wooden, ski chalet in winter and moutain hostel in summer, it is very well equipped, there is even a sauna ! As we stay only an afternoon, we are not going up the moutain. Instead, we are walking the valley track to reach the foot of a glacier which drops into a lake where we can see icebergs. Strange atmosphere on this promenade where no one says hello to anyone even when the track is realyl busy. All this just to see a piece of ice floating in the water, not really worth it. Luckily, the sauna session gives us our smile back !


Les bouts de glace donc... pour la postérité... The pieces of ice... for the memory...
Les bouts de glace donc... pour la postérité... The pieces of ice... for the memory...

13 décembre – 14 décembre – Queenstown

Nous arrivons à Queenstown en fin d'après-midi. L'endroit est rempli à craquer de boutiques qui vendent des packages d'aventure, tous au même prix, et d'auberges de jeunesse. La nourriture est chère et pas tellement bonne. Il y a une belle vue pour le coucher de soleil sur le lac. Nous envisageons d'aller faire du moutain bike mais les prix sont prohibitifs et le jour suivant, il pleut de toutes façons donc pas de regret. Nous récupérons une voiture de location le jour suivant et quittons les sentiers battus pour le sud de l'île du Sud.

We get to Queenstown on a late afternoon. The place is packed with shops selling adventure packages, all at the same prices, and with backpackers. The food is expensive and not that good. There is a nice view on the lake at sunset. We think about going mountain bike riding but the prices are quite prohibitive and the next day the weather is pretty rainy anyway so no regrets really. We pick up the car on the next day and leave the beaten paths for the south of the Southern Island.


Milford Sounds
Milford Sounds

14 décembre – 15 décembre – Milford Sounds

Nous arrivons à Te Anau, une ville touristique et point de départ pour les aventures dans les derniers 3% de forêt originelle de Nouvelle-Zélande (le reste est principalement exploité par les vaches).

 

Nous roulons jusqu'aux Milford Sounds. Impressionnantes cascades et glacier. Magnifique paysage. Sur le chemin du retour, nous récupérons un auto-stoppeur,

 

 

Pietro. Pietro est italien, il a été déjà plusieurs fois en NZ pour le travail et est aussi un super grimpeur de falaises, il est aussi convaincu que le système économique capitaliste a fait son temps. Lui vit avec peu dans un van en Italie, près des Dolomites, joyeuse et simple, sa vie est un bon exemple de sobriété heureuse, de solution aux problèmes du monde actuel à un niveau individuel. Nous parlons de Berlusconi et comment il est arrivé au pouvoir, de son intelligence incroyable même si dénuée semble-t-il de morale, nous parlons du mouvement cinq étoiles et de l'espoir qu'il apporte pour changer un pays encore bien corrompu par les anciennes relations mafieuses. Bonnes discussions !

We arrive at Te Anau, a touristic city and departure points for the adventure into the last 3% of wild native forest areas left in New Zealand (the rest has been « exploited » for cattle mainly). We drive to the Milford Sounds themselves. Impressive waterfalls and glaciers ice. Beautiful scenery.

 

 

On the way back we pick up a hitchhiker, Pietro. Pietro is italian, has been several times already here in New Zealand for work, he is also an expert rock climber and convinced too that the capitalist economy system has ran its course. He lives without much in a van in Italy, near the Dolomites, happy and simple, a very nice example of a solution to the world's problems at the individual level. We talk about Berlusconi and how he rose to power and his intelligence even when devoided of morals it seems, we talk about the new movement of the five stars which seems to give hope for change in a country still very corrupted by the old mafia ties. Good talks !


Le jour suivant nous démarrons en bateau-taxi pour le début de la Kepler track. C'est une des « Great Walks » ce qui signifie beaucoup de touristes mais aussi que c'est très beau. Nous commençons pendant quelques heures par une pente douce qui devient progressivement plus pentue au fur et à mesure que nous nous enfonçons dans la forêt.

 

Après 2h-2h30 dans la forêt, nous sommes plutôt content de se retrouver en terrain dégagé. La vue est assez limitée car nous ne voyons pas plus loin que les touffes d'herbes autour de nous avec le brouillard dense qui nous entoure.

 

The next day we start on a taxi boat to the start of the Kepler track. It is one of the « Great walks » which means it is pretty busy with tourists but also that it is beautiful. We start with a few hours on a gentle slope going steeper and steeper in the forest.

 

 

 

After 2h-2h30 of forest, we are pretty happy to come out onto open land. The views are pretty limited to the next bushes with the heavy fog surrounding us.


Belles vues hein? Beautiful views right?
Belles vues hein? Beautiful views right?

45 min plus tard, nous arrivons au refuge, à peu près une heure plus tôt que prévu, un bon moment pour s'arrêter déjeuner. Quelqu'un nous regarde par la fenêtre. Un Kea ! C'est le seul perroquet alpin du monde. Et comme vous le voyez c'est un bon mélange entre un perroquet et un aigle, même si son comportement rappelle plutôt celui du perroquet, mignon et rigolo, penchant sa tête deci-delà comme s'il nous écoutait, interagissant avec nous. Plus tard, nous rencontrons un gars qui nous dit qu'ils sont supers intelligents et peuvent même ouvrir des fermetures éclaires s'ils pensent pouvoir trouver de la nourriture dans le sac !

About 45min later we arrive at the hut, about 1h earlier than expected, good time to stop for lunch. Someone outside is watching us through the windows. A Kea ! The only Alpine parrot of the world. And as you can see it is a good mix of a parrot and an eagle though its behaviour resembles more that of a parrot, cute and funny, cocking its head listening to us, interacting. We later meet a guy who tells us they are super intelligent and can even open a zipper if they think there is food in the bag !  


Kea!
Kea!

Après un déjeuner rapide avec nos sandwichs faits maison, nous suivons un couple de marcheurs polonais qui décident de profiter du temps en plus pour monter en haut du Mont Luxmore avant de redescendre. Le brouillard et les nuages jouent à cache-cache avec le soleil et nous pouvons par moment profiter d'une vue dégagée du paysage. Gardant en tête l'histoire de ces deux pauvres jeunes Canadiens qui ont perdu la vie dans une avalanche sur ce même chemin durant l'hiver, nous remarquons les pierriers instables autour de nous.

 

 

En approchant du sommet du Mont Luxmore, nous rencontrons des randonneurs qui font la boucle de trois jours et nous disent de ne pas monter dans le brouillard mais plutôt de continuer encore quelques tournants pour avoir une belle vue vers le bas dans la vallée. Nous suivons leur conseil et nous sommes récompensés par une vue magnifique vers un lac en contrebas, la lumière traversante, les nuages embrassant les pierres et encadrant l'espace dégagé. C'est surréel, une des plus belles vues de notre voyage jusque là. Avec personne autour, nous respirons largement, poumons déployés.

After a quick lunch with our homemade sandwiches, we follow two Polish trekkers who decide to take advantage of the extra time and go up Mont Luxmore before going back down. The fog and clouds play a funny hide and seek game, we can sometimes enjoy a very nice cleared glimpse of the landscape. Having in mind the story of the two poor young Canadians who died under an avalanche, walking our path during snow time, we notice all the unstable rocks laying around.

 

 

Nearing Mont Luxmore summit, we meet some trekkers doing the three day long trek who tell us not to go up into the fog but rather to continue for a few twists in order to get a cleared view down into the valley below. We follow their advice and we are rewarded by an incredible view down on a lake, light shining through, clouds bracing the rocks and framing the cleared area. It is surreal, one of the most beautiful views we have seen so far, up there, with no one around, we breathe wide.  


Strawhat Gardens - Juste 3 mois depuis qu'ils ont commencé et regardez le résultat! Only 3 months running and look at the result!
Strawhat Gardens - Juste 3 mois depuis qu'ils ont commencé et regardez le résultat! Only 3 months running and look at the result!

Tom a contacté plusieurs fermes dans le sud en les trouvant sur le site des marchés du coin. L'une d'entre elles nous répond. Strawhat Gardens, petite surface, installé selon le système de JM Fortier, en market gardening. Quand nous y passons, ça ne fait que trois mois qu'ils ont commencé ! Et leur premier marché était la semaine dernière ! Incroyablement, ils sont déjà hyper productifs. On vous laisse découvrir Jennifer et Mike et leur jardin d'abondance ICI.

 

 

Après cette visite et un sac de légumes bien rempli, nous repartons le sourire aux lèvres. Ca fait du bien de reprendre les visites de ferme et l'exploration pour les Alterculteurs après une semaine de tourisme.

Tom has contacted several farms in the South, finding them on the local markets' websites. One of them answers. Strawhat Gardens, small scale, set up according the JM Fortier market gardening system. When we pass by, they have only started for three months ! And their first market was the week before ! Incredibly, they are already very productive. We let you discover Jennifer and Mike and their bountiful garden, HERE.

 

 

After this visit and a bag full of vegetables, we leave a big smile on our face. It feels good to take up the farm visits again and the exploration for the Alterculteurs after a week of tourism.


Waipapa Lighthouse
Waipapa Lighthouse

On se pointe dans une ferme pas loin de Slope Point. On voit qu'on est dans le sud du sud et que c'est moins touristique. Il y a de la place ! Et en plus c'est deux fois moins cher que dans les autres zones que nous avions visités ! Nous dormons dans une chambre tout à fait confortable, à côté des moutons. La cuisine est sympa et super équipée pour changer, on va pouvoir se faire plaisir dans la cuisine avec nos légumes tout frais !

 

 

On repart faire le coucher de soleil à Waipapa. Il y a là-bas un phare et... des otaries à fourrure qui jouent au bord de l'eau et un énorme lion de mer qui se prélasse sur la plage. On passe une petite heure à les observer. Derniers à quitter la plage, nous nous retournons au moment où le plus gros des deux otaries déboule sur la plage. Impressionnant !

We are stopping in a farm not too far from Slope Point that offers accomodation. We see right away we are in the south of the south and that it is less touristy. There is vacancy first and then it is two times less expensive than the previous areas we have been to. We sleep in a comfortable room close to the sheeps. The kitchen is nice and super well equiped for a change, we are going to enjoy cooking our fresh vegetables there !

 

 

We drive to Waipapa for the sunset. There is a lighthouse there and... fur seals playing in the shallow waters and an enormous sea lion laying lazily on the beach. We spend a little hour watching them. Last to leave the beach, we are looking back at the moment when the biggest of the fur seals comes onto the beach. Impressive !


Sea Lion - en français une otarie apparemment même si nous on aurait dit un lion de mer non? Confusing! (voir seals et phoque et fur seals... c'est pire!)
Sea Lion - en français une otarie apparemment même si nous on aurait dit un lion de mer non? Confusing! (voir seals et phoque et fur seals... c'est pire!)
Curio Bay
Curio Bay

16 décembre – Curio Bay

A Curio Bay, nous allons à la rencontre des petits dauphins bleus Hector. Très rares et relativement timides d'après les informations que nous recueillons.

 

Sur la plage, il fait grand soleil mais un vent frais souffle. En face, à travers l'océan, c'est le pôle Sud. Un sentiment curieux de bout du monde.

 

Soudain, trois touristes chinois nous disent en passant : « Dolphins ! ». Effectivement, à bien y regarder, on voit bien trois ailerons qui font surface irrégulièrement, pas très loin du bord de la mer.

 

Tom m'encourage. « Allez en maillot de bain, à l'eau, va voir les dauphins, tu es moins frileuse que moi ! ». Bon on a vécu en Bretagne à Saint-Malo alors l'eau du pôle... bah c'est froid quand même !

 

Un pied, deux pieds, trois jurons. J'avance doucement. Personne d'autre dans l'eau pour le moment. On nous a aussi dit qu'il ne fallait pas aller vers les dauphins, c'est eux qui viennent à nous s'ils ont envie de jouer. Alors j'attends pendant que peu à peu je perds toute sensation dans les membres inférieurs.

 

Un aileron, puis un autre se rapprochent et d'un coup ils sont là, ils passent à quelques centimètres de mes jambes. Je suis extatique de joie ! Les voilà en vidéo ! Regardez comme ils sont mignons !!!!

 

 

 

On trouve aussi des pingouins aux yeux jaunes il paraît mais nous n'aurons pas autant de chance qu'avec les dauphins et resteront ainsi parmi les plus rares du monde le moment.

At Curio Bay, we are on our way to meet the blue hector dolphins. Very rare and relatively shy from what we've gathered.

 

On the beach, it is very sunny but a chilly wind is blowing. Facing us, across the ocean, the South Pole. Curious feeling.

 

Suddenly three Chinese tourists tell us passing by : «  Dolphins ! ». There they are, if you look closely, you can see three dorsal fins surfacing above the water from time to time, not too far from the shore.

 

Tom urges me on. « Come on, get in your swim suit and hop in the water, go see the dolphins, you are not as sensitive to the cold as myself . » Ok we did live in Brittany, Saint-Malo so the water of the South Pole ocean... Well is it still very cold !

 

One foot, two feet, three swearing words. I go in very slowly. Nobody else is in the water at the moment. We were told not to go look for the dolphins, they come to us when they want to play. So I wait while I progressively lose all feeling in my lower limbs.

 

One fin, then another get closer and then they are there, swimming a few centimeters from my legs. I am beside myself with joy!Here they are in video ! Look at how cute they are !!!!

 

 

Apparently here you also can see yellow-eyed pinguins, however, we won't be as lucky as with the dolphins and they will remain for now some of the rarest of the world for us too.


En vadrouille dans Otago, nous nous pointons à Nugget Point où il y a un très beau phare. Il y a également une cabine en surplomb d'une plage protégée qui nous permet d'apercevoir enfin les fameux pingouins aux yeux jaunes ! On campe dans le pré d'un irlandais qui a mis quelques installations sanitaires et fait payer la nuit pas chère. Il fait frais mais au moins il ne pleut pas.

Wandering in Otago, we come up to Nugget Point where there is a beautiful lighthouse. There is also a hide overlooking a protected beach wich enables to finally get a glimpse of the famous yellow-eyed pinguins !

 

We are camping in the field of an Irishman who put up some basic amenities and offers cheap camping rates. Weather is fresh but at least it's not raining.


Ne pas manquer! / Don't miss it!

Fiche-Lieu / Venue article:

Straw Hat Gardens

Écrire commentaire

Commentaires: 0