Brigitte et Patrick Baronnet - La Maison Autonome - France

 

Brigitte et Patrick Baronnet nous accueillent dans la maison 3E pour une journée « Lieu de vie, Projet de vie ». 3E pour Entraide, Ecologique et Economique. Projet de vie parce que nous apprendrons rapidement qu’un habitat est bien plus qu’il n’y paraît. Le cadre est posé et questionne instantanément les valeurs personnelles de chacun, ses engagements, sa volonté et ses motivations. Comme un grand souffle qui ouvre toutes les écoutilles, l’assemblée hétéroclite des visiteurs d’un jour plonge unie dans une grande aventure de découverte.

Dans l’éducation nationale à l’origine, le déclic de Brigitte et Patrick du changement survient peu après les évènements de 68. Déjà l’absurdité de la société moderne leur est visible. « Une simple extrapolation des courbes de pollution, de violence, d’encombrement, nous indiquait que cette vie [urbaine] n’était pas l’avenir. » Des lectures accompagnent cette prise de conscience, Lanza del Vasto, Gandhi,  Schumacher, Illitch… Ecologistes avant l’heure, isolés dans leur prise de conscience, ils s’engagent dans le réseau des Amis de la Terre pour se nourrir et ne plus être seuls. La famille Baronnet quitte Paris en 72 pour s’installer en milieu rural à Chateaubriand.

L’intégration se passe bien. Brigitte joue merveilleusement de la harpe et le couple rejoint le cercle celtique. « L'intégration s’est bien passée, nous avons dansé et chanté et joué de la musique ensemble ». Activement engagés, ils montent les antennes de plusieurs associations ou réseaux ou mouvements qui leur tiennent à cœur, pour la paix, le bien-être, le sens, l’entraide et la solidarité, avec le sentiment « de se sentir responsables de faire quelque chose, que le mode de vie actuel ne pouvait pas continuer comme ça ».

Qu’à cela ne tienne, avec une motivation chevillée au corps, ils décident donc d’en inventer un autre, hors du système dévastateur actuel. C’est un devoir qui les pousse sans relâche vers l’innovation. « Il faut du bon sens, du culot, de la réflexion, beaucoup d’énergie et de courage et de l’opiniâtreté ». Les ingrédients réunis, les obstacles se lèvent au fur et à mesure et les coïncidences heureuses se multiplient, les synchronicités, qui posent la question du pouvoir la volonté positive et de la part de hasard.

Depuis leur installation, le lieu a grandi, c’est maintenant l’éco-hameau du ruisseau, les constructions ont poussées, des maisons autonomes qui exploitent toutes les techniques développées par Brigitte et Patrick au fil des années, avec une empreinte écologique la plus petite possible. Le changement de paradigme est visible, concret, présent et il fait tache d’huile grâce à leur travail sans relâche, tout à la fois « politique, social et sociétal »

 

Le résultat ? Depuis plus de 30 ans, le lieu et ses habitants sont autonomes en eau et en électricité ainsi que pour une partie de ses besoins alimentaires, ils sont en excellente santé, heureux et bienveillants. Dans la transmission. Et les projets continuent pour rendre toutes ces innovations accessibles à tous. C’est bien là le fil directeur du changement de société qu’ils proposent, qu’il soit possible pour tous.

 

 

Brigitte and Patrick Baronnet welcome us in their 3E house for the « A place to live, a life project”. 3E stands for mutual assistance, ecological and economical. Life project because we will quickly learn that housing is much more than it first appears. The framework is set and instantly raises questions about one’s personal values, one’s commitments, one’s will and motivations. As a great breathe of air opening all the hatches, the heterogeneous crowd of the day’s visitors dive unified into a great discovery adventure.

 Initially working as teachers, the Eureka moment for change of Brigitte and Patrick occurs short after the events of 1968 in France. Already the absurdity of the modern society is visible to them. “A simple extrapolation of the curves for pollution, violence, congestion indicated us that this [urban] life was not the future.” Some books carry them along this awareness, Lanza del Vasto, Gandhi, Schumacher, Illitch,… Ecologists before their time, isolated with their realization, they join the network of the Friends of the Earth to grow together and not be alone anymore. The Baronnet family leaves Paris in 72 to set up in a rural area in Chateaubriand.

Integration into their new environment goes smoothly. Brigitte plays with great talent the harp and the couple joins the Celtic circle of the area. “Integration went well, we danced, we sang and we played music together.” Actively engaged, they start there branches for several associations or networks or movements that are dear to their hearts, for peace, for well-being, for meaning, for mutual assistance and solidarity with the feeling “of being responsible to do something, that the current way of living could not go on like this.”

No matter. With a strong motivation, they decide invent an other way of living outside the massively destructive actual system. It is a duty that pushes them relentlessly towards innovation. “You need common sense, some nerve, some thinking and a lot of courage, energy and perseverance.” The ingredients are there, obstacles are removed progressively and happy coincidences multiply, synchronicities, that raise the question of the power of a positive will and the portion of chance in it.

Since their installation, the place has grown, it is now the “eco-hamlet of the stream” (Eco-hameau du Ruisseau), constructions have sprouted up, autonomous houses which put into application all the techniques developed by Brigitte and Patrick over the years, with a ecological footprint as small as possible. The paradigm change is visible, concrete and there and it spreads like wildfire thanks to their relentless work, altogether “political, social and societal”.

 

 

 

The result? For more than 30 years, the place and their inhabitants are self-sufficient in water and electricity as well as for a part of their food, they are in excellent health, happy and benevolent. Relaying, teaching. Their projects continue to make all these innovations accessible to all as that is the red line for the transformation of society they offer, that it is possible for everyone.


Plus d'informations / More information